/news/currentevents
Navigation

Silence radio chez le producteur de pot où Guy Laliberté est actionnaire

Coup d'oeil sur cet article

Le producteur ontarien 48North Cannabis n’a pas voulu commenter mercredi l’arrestation du milliardaire Guy Laliberté en Polynésie française pour culture de cannabis.

«Nous n’avons aucun commentaire sur des questions personnelles dans quelconque juridiction», a indiqué au Journal le directeur des affaires corporatives de 48North Cannabis, Connor Whitworth.

Il faut dire que Guy Laliberté est l’un des principaux actionnaires de 48North Cannabis.

Le cofondateur du Cirque du Soleil a acquis l’an dernier 13 % des actions de 48North par l’entremise de son holding financier Lune Rouge.

D’autres noms connus

L’ex-ministre de la Justice et ancien propriétaire de Groupe Capitales Médias, Martin Cauchon, préside le conseil d’administration de ce producteur ontarien de cannabis tandis que l’ancien chroniqueur de La Presse Alain Dubuc siège au conseil.

Les produits de 48North sont disponibles depuis peu dans les magasins de la Société québécoise du cannabis (SQDC).

48North Cannabis a conclu une entente avec la SQDC en février dernier. La filiale de la Société des alcools du Québec (SAQ) a convenu de lui acheter 1200 kilogrammes de cannabis cultivés à l’extérieur au cours de l’été en Ontario.

Peu d’impact à prévoir

Plusieurs sources juridiques ont indiqué mercredi qu’une éventuelle culpabilité de Guy Laliberté en Polynésie française aurait peu d’impact pour ses affaires au Canada étant donné que ce produit est légal ici.

Certains producteurs légaux de cannabis reconnus par Santé Canada peuvent toutefois avoir comme politique de refuser d’embaucher un travailleur dont le passé criminel est lié à la production de cannabis.

Or, dans le cas de Guy Laliberté, il ne se retrouve pas à l’embauche d’un producteur de cannabis, mais bien comme un des actionnaires principaux.

À la Bourse de Toronto, le titre de 48North Cannabis (NRTH) a terminé hier la séance à 52 ¢, en baisse de 3 ¢.