/finance/business
Navigation

Le CN licencie 1600 personnes

L’entreprise qui a son siège social à Montréal a refusé de donner des détails sur les régions touchées.

Le CN licencie 1600 personnes
Photo Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

À un peu plus d’un mois de Noël, la Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada (CN) licenciera plus de 1600 employés, un nombre qui pourrait même être revu à la hausse, selon des informations obtenues par The Globe and Mail vendredi.

« Le CN aimerait exprimer sa gratitude aux employés qui quitteront l’entreprise et les remercier pour leurs services », s’est contenté de dire par courriel au Journal son porte-parole, Alexandre Boulé, en refusant de se prononcer sur l’exactitude du nombre de 1600 avancé par le quotidien torontois.

Peu de détails

D’après une source citée par The Globe and Mail, le chiffre de 1600 postes à abolir lors d’une restructuration au Canada et aux États-Unis pourrait être revu à la hausse si la demande des services de transport ferroviaire des marchandises continue de baisser.

Pour l’instant, le CN refuse aussi de dire comment seront réparties ces suppressions de postes dans le réseau ni si ces pertes d’emplois toucheront son siège social montréalais.

Dans sa courte déclaration écrite, le CN explique ces suppressions de postes par « l’affaiblissement de nombreux secteurs de l’économie » sans donner plus de détails.

Syndiqués et cadres touchés

Vendredi, le CN a pu confirmer que ces pertes d’emplois toucheront non seulement les travailleurs syndiqués, mais aussi des cadres parmi ses quelque 27 000 employés.

« Ceci comprend l’ajustement de son effectif en plaçant certains employés en congé et en réduisant le nombre de postes de cadres et de syndiqués », a indiqué Alexandre Boulé.

Joint par Le Journal, le président général de la Conférence ferroviaire de Teamsters Canada (CFTC) du CN EST — CAT, Alain Gatien, s’est refusé à tout commentaire en raison des négociations en cours concernant 3000 chefs et agents de trains.

Pour les neuf mois terminés le 30 septembre dernier, le bénéfice net du CN a atteint les 3,34 G$, comparativement à 3,19 G$, à la même période l’an dernier, en hausse de 150 M$ ou 4,7 %.