/sports/hockey
Navigation

Claude Julien n’a pas apprécié la mise en échec d’Ovechkin à l'endroit de Drouin

Montreal Canadiens v Washington Capitals
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Malgré la victoire de 5 à 2 du Canadien face aux Capitals à Washington vendredi soir, c’est la violente mise en échec d’Alexander Ovechkin à l’endroit de Jonathan Drouin, survenue en deuxième période, qui faisait jaser après ce match.

Lorsque l'entraîneur-chef du CH, Claude Julien, s’est fait interroger sur le sujet, il a été très clair, indiquant que «ce n’était pas une mise en échec à la tête.»

Toutefois, Julien n’a pas apprécié pour autant le geste de la vedette des «Caps», qui dans les faits, était à la limite de la légalité. «Je n’aime pas le fait que lorsqu’on le regarde, on semble voir les pieds au-dessus de la glace. [...] Ce n’était pas une mise en échec à la tête, il faut mettre ça au clair, mais c’est peut-être une pénalité d’assaut, a-t-il avancé. Je n’ai pas aimé que ses pieds aient levé de la glace.»

Julien était par contre très fier de la manière dont ses joueurs ont réagi. «On a gardé notre focus sur ce qu’on avait à faire, a-t-il souligné. Sur le coup, tu n’es pas certain si c’est peut-être une mise en échec qui n’est illégale, mais on a continué à jouer, on n’a pas perdu notre concentration.»

Au-delà de cet incident, il a été heureux de la performance de l’équipe qui a «extrêmement bien joué»