/sports/hockey
Navigation

Jack Eichel s’amuse contre les Sénateurs

Jack Eichel s’amuse contre les Sénateurs
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Jack Eichel est devenu le pire cauchemar des Sénateurs d’Ottawa le temps d’une soirée, samedi, alors que l’attaquant a inscrit les quatre buts de son équipe dans un gain de 4 à 2 des Sabres au KeyBank Center à Buffalo. 

L’Américain de 23 ans a vu ses adversaires répliquer à son premier, puis à son deuxième but du match. Toutefois, la troisième réussite de l’attaquant s’est avérée être le filet gagnant. L’athlète a terminé sa soirée de travail avec un but dans une cage abandonnée par le gardien des Sénateurs Craig Anderson. 

Le portier de la formation ottavienne a arrêté 28 des 31 tirs dirigés contre lui. Pour sa part, Linus Ullmark a repoussé 21 rondelles dans une cause gagnante. 

Les Penguins humilient les Leafs 

À Pittsburgh, même sans Sidney Crosby, les Penguins ont connu une excellente performance offensive, défaisant les Maple Leafs de Toronto par la marque de 6 à 1. 

Dominik Kahun et Bryan Rust ont été les plus productifs du côté des «Pens», obtenant trois points chacun. Quant à lui, Evgeni Malkin a récolté deux points sur les deux premiers buts des siens. 

Tristan Jarry a été presque parfait dans cette rencontre, arrêtant 32 des 33 tirs des Leafs. 

Le seul but de la formation ontarienne est venu de la palette de Jason Spezza lors du deuxième engagement. Rien ne va plus du côté des Leafs qui ont perdu un quatrième match consécutif. 

Novembre continue de sourire à Jonathan Huberdeau 

À Sunrise, le Québécois Jonathan Huberdeau y est allé de trois mentions d’aide pour aider les Panthers à l’emporter 4 à 3 face aux Rangers de New York. 

En sept matchs au mois de novembre, l’ailier gauche compte maintenant 12 points. C’est aussi une troisième performance de trois points pour lui lors de cette période. Il s’est fait complice de deux buts d’Evgenii Dadonov et d’un de Mike Hoffman samedi. 

L’arrière Keith Yandle a imité Huberdeau avec trois passes, alors que le gardien Sergei Bobrovsky s’est dressé devant 29 tirs adverses. Ryan Strome, Artemi Panarin et Tony DeAngelo ont tous été en mesure de le déjouer.