/sports/hockey/canadien
Navigation

Tout un spectacle des arbitres

Le Canadien s’incline 4 à 3 en prolongation

Coup d'oeil sur cet article

Il y a de ces matchs étranges au cours d’un calendrier de 82 rencontres. Parfois, il tourne à votre avantage, d’autres fois, c’est l’inverse.   

Samedi soir, dans le cadre de la visite des Devils, le Canadien s’est retrouvé du mauvais côté, s’inclinant 4 à 3 en prolongation. Frédérick L’Écuyer et Chris Rooney, les deux arbitres du match, ont appelé 12 punitions au cours des 24 dernières minutes de jeu.      

C’est à croire que, comme certains corps policiers, ils avaient un quota à respecter puisqu’ils n’avaient pas sorti leur sifflet une seule fois au cours des 37 premières minutes.     

Wayne Simmonds a nivelé le pointage vers la fin de la troisième période sur un jeu de puissance.
Photo Agence QMI, Joël Lemay
Wayne Simmonds a nivelé le pointage vers la fin de la troisième période sur un jeu de puissance.

D’ailleurs, c’est avec Max Domi (pour conduite antisportive) et Phillip Danault (pour avoir accroché) au cachot que Wayne Simmonds et Kyle Palmieri ont respectivement nivelé la marque et procuré la victoire aux Devils.     

Quelques instants auparavant, le pauvre Danault s’était fait priver du but gagnant lorsque les officiels ont déterminé qu’il avait poussé délibérément la rondelle dans le filet. L’attaquant du Canadien a eu beau plaider qu’il avait été projeté dans le filet et que, en plus, Nico Hischier avait fermé la main sur la rondelle, aucun des deux hommes rayés n’a voulu entendre ses doléances.     

Des buts qui font mal  

Au-delà du travail des arbitres, une bonne partie du blâme revient aux joueurs du Tricolore pour ce revers.     

Ils ont encore accordé un but dans la dernière minute d’une période. Et deux fois plutôt qu’une. Le Canadien domine la ligue dans cette colonne peu enviable avec 11.     

Sans ces buts offerts à Nikita Gusev, avec 19 secondes à écouler au premier vingt, et à Nico Hischier à 1,8 seconde de la fin du deuxième tiers, les Montréalais auraient volé allègrement vers une victoire contre les Devils, qui peinent à sortir des bas-fonds du circuit.     

Dommage pour Keith Kinkaid, mitraillé de 43 lancers. Claude Julien avait choisi de lui offrir une autre occasion de faire ses preuves. Il n’a pas à rougir de sa performance. Sauf qu’une autre défaite s’ajoute à son dossier.     

Ce qu’on a remarqué     

Subban, maintenant mal-aimé  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

C’était la première visite de P.K. Subban à Montréal depuis qu’il porte les couleurs des Devils. Il semble que plusieurs partisans du Tricolore aient officiellement fait la coupure avec l’ancien défenseur du CH. Ils étaient plusieurs à le huer chaque fois qu’il touchait au disque. Sur la patinoire, Brendan Gallagher s’est chargé de lui faire comprendre qu’il n’était pas le bienvenu. Les deux anciens coéquipiers ont eu maille à partir à quelques occasions.     

Dans les bonnes grâces de Julien  

Malgré les nombreuses modifications apportées à ses trios, Claude Julien a choisi de laisser Nick Suzuki au poste de centre. Il patrouillait même le deuxième trio. Voilà qui en dit beaucoup de l’appréciation du pilote franco-ontarien envers la recrue. Mis à part quelques problèmes dans le cercle des mises en jeu, Suzuki s’est bien acquitté de ses tâches. La maturité de son jeu défensif est assez impressionnante pour un joueur de son âge. Il a également inscrit son cinquième but de la saison.     

Les colosses moins efficaces  

À l’instar de la veille, Ben Chiarot et Shea Weber étaient réunis au sein d’une même paire. Cette fois, le duo de colosses a connu beaucoup moins de succès. Ils étaient sur la patinoire pour trois des quatre buts des Devils.      

+
Brendan Gallagher
Le fougueux attaquant a été fidèle à son habitude. Il s’est démené comme un diable près du filet des Devils. À l’origine de plusieurs menaces, il a marqué son 9e but.
-
Max Domi
Muté à l’aile, il a semblé bouder toute la soirée. Il a mis son équipe dans le pétrin en contestant une punition que l’arbitre venait de lui décerner. Les Devils en ont profité.
P
4
3
Première période
1-MON : Brendan Gallagher (9) (Petry, Tatar) 18:41 2-NJ : Nikita Gusev (5) (Coleman, Zajac) 19:41
Punitions: Aucune
Deuxième période
3-MON : Cale Fleury (1) (Danault) 7:43 4-MON : Nick Suzuki (5) (Domi, Weber) AN-18:42 5-NJ : Nico Hischier (3) (Zacha) DN-19:58
Punitions: Subban (NJ) 17:47; Severson (NJ) 18:18.
Troisième période
6-NJ : Wayne Simmonds (4) (Hall, Hughes) AN-15:12
Punitions: Weal (Mon) (double min.) 2:09; pénalité de banc (NJ) (purgé par Hayden) 3:34; Domi (Mon) 4:21; Kulak (Mon) 7:29; Simmonds (NJ) 8:02; Wood (NJ) 11:07; Domi (Mon) (double min.) 11:18; Palmieri (NJ) 12:37.
Prolongation
7-NJ : Kyle Palmieri (7) (Hall, Hischier) AN-1:30
Punitions: Danault (Mon) 0:44.
Tirs au but
NEW JERSEY 20 - 14 - 7 - 2 - 43 MONTRÉAL 9 - 14 - 11 - 0 - 34
Gardiens:
NJ : Mackenzie Blackwood (G, 7-4-3). MON : Keith Kinkaid (PP, 1-1-2).
Avantages numériques:
NJ : 2 en 6, MON : 1 en 5.
Arbitres:
Frédérick L’Écuyer, Chris Rooney.
Juges de lignes:
Scott Driscoll, David Brisebois.
ASSISTANCE:
21 016
Kyle Palmieri
Nikita Gusev
★★
Keith Kinkaid
★★★