/travel/destinations
Navigation

Se préparer pour un safari

Kruger National Park, South Africa
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Faire un safari en observant les animaux dans leur habitat naturel reste une expérience unique. Si l’on rêve d’un tel voyage, il faut bien se préparer et de ne pas se laisser tenter par la première offre qui nous tombe sous la main. Il existe de nombreux scénarios possibles, mais l’aventure doit obligatoirement être adaptée à nos besoins, à nos limites physiques et à notre portefeuille.

1. Pour vivre pleinement cette expérience inoubliable, il faut OBLIGATOIREMENT consulter un spécialiste qui a déjà planifié des safaris, en connaît les difficultés et saura répondre à vos demandes et vos besoins.

2. Pour le néophyte, il vaut sans doute mieux privilégier l’Afrique du Sud. Plus accessible en avion, on y trouve des hébergements très confortables ainsi que des réserves privées et des parcs nationaux, permettant de varier l’expérience en Jeep 4X4, spécialement adaptés pour la sécurité des passagers. Chaque excursion comprend un guide et/ou un chauffeur qui connaissent bien le territoire et les habitudes des animaux.

3. Les Parcs nationaux du Kenya, de la Tanzanie, du Botswana ou de la Namibie offrent sans doute une expérience plus authentique, plus sauvage. Cependant, ces voyages peuvent s’avérer beaucoup plus exténuants, car il faut faire des déplacements en petits avions.

4. Des croisières/Safaris sont maintenant offertes, entre autres avec la compagnie CroisiEurope (lodge privé et le bateau African Dream), mais également AmaWaterways, à bord du Zambezi Queen.

5. D’avril à juin, c’est la saison des pluies, ce qui rend les déplacements plus difficiles ; juin à novembre, les herbes sont plus hautes et offrent de meilleures cachettes aux animaux, et de novembre à avril, c’est l’été sec et chaud, mais c’est aussi le meilleur moment pour voir de jeunes félins et des bébés gnous (février).

6. On s’assure d’avoir plusieurs pages vierges dans son passeport (pour le passage aux différentes douanes). À noter que l’Afrique du Sud exige deux pages vierges qui se font face.

7. Il est conseillé de voyager léger, de laisser ses bijoux à la maison et de n’apporter que le strict nécessaire (sac à dos, appareil photo, cape de pluie, vêtements en coton de couleur neutre [beige ou kaki], un chapeau, des chaussures confortables, ses médicaments [avec les prescriptions] et une bonne trousse à pharmacie [lotion antiseptique et antimoustique, crème solaire, pansements, aspirines, médicaments contre la diarrhée, baume à lèvres, gouttes pour les yeux, etc.]).

8. On ajoute des lunettes d’approche, une housse protectrice pour le matériel photo [des lingettes pour enlever poussière ou eau], sacs de plastique pour protéger les papiers importants [passeports, assurance, journal de bord] de la sueur et de la chaleur.

9. Sur place, il faut éviter de se baigner dans les cours d’eau ou de marcher pieds nus sur les berges et dans le sable. Il peut y avoir des crocodiles, mais également des larves parasitaires. Ces dernières peuvent causer la bilharziose ou des maladies diarrhéiques.

10. Si l’on porte des lunettes ou des lentilles cornéennes, il ne faut surtout pas oublier ses lingettes.