/sports/racing
Navigation

Deux fois champion

Victoire et titre pour Kyle Busch en Série NASCAR à Homestead

Kyle Busch était manifestement heureux de soulever la Coupe Monster Energy à Homestead en Floride, dimanche. Une victoire qu’il a partagée avec sa famille sur la grande estrade.
Photo AFP Kyle Busch était manifestement heureux de soulever la Coupe Monster Energy à Homestead en Floride, dimanche. Une victoire qu’il a partagée avec sa famille sur la grande estrade.

Coup d'oeil sur cet article

HOMESTEAD, Floride | Kyle Busch est devenu, dimanche, le 16e champion multiple de la Coupe Monster Energy, la discipline-reine de la série NASCAR.

On le décrivait comme le négligé parmi les quatre finalistes à la course au titre, mais il a su remettre les pendules à l’heure en franchissant le fil d’arrivée au premier rang lors de l’épreuve finale disputée au circuit ovale de Homestead, en Floride.

Le pilote de 34 ans s’offre ainsi une deuxième couronne après sa première conquête réalisée au même endroit en 2015.

Les trois autres prétendants au titre, Martin Truex, Kevin Harvick et Denny Hamlin, se sont classés deuxième, quatrième et dixième respectivement.

Kyle Busch était manifestement heureux de soulever la Coupe Monster Energy à Homestead en Floride, dimanche. Une victoire qu’il a partagée avec sa famille sur la grande estrade.
Photo AFP

Une victoire d’équipe

« On ne peut demander mieux, s’est exclamé le nouveau champion à sa sortie de voiture. Nous avons une voiture exceptionnelle et un propriétaire [Joe Gibbs] remarquable. C’est une victoire d’équipe que je souhaite célébrer avec tous ceux qui ont contribué à notre réussite. »

Busch n’est certes pas le plus populaire parmi le public assidu du NASCAR. Il a d’ailleurs essuyé des huées lorsqu’il a été présenté à la foule avant la course. Et même après.

Kyle Busch était manifestement heureux de soulever la Coupe Monster Energy à Homestead en Floride, dimanche. Une victoire qu’il a partagée avec sa famille sur la grande estrade.
Photo AFP

Mais on ne pourra certes pas lui reprocher son talent. Il a prouvé une nouvelle fois qu’il était l’un des pilotes... sinon le pilote le plus doué du plateau.

« II y aura toujours des gens qui vont douter de vous, qui vont aussi vous détester, a-t-il raconté avant de soulever le précieux trophée. J’ai appris à vivre avec cette situation au fil des ans.

“Mais personne ne va m’enlever mes deux championnats.”

Kyle Busch était manifestement heureux de soulever la Coupe Monster Energy à Homestead en Floride, dimanche. Une victoire qu’il a partagée avec sa famille sur la grande estrade.
Photo AFP

Pauvre Truex !

Le grand perdant de cette épreuve ultime aura été Martin Truex qui semblait se diriger vers un deuxième sacre en trois ans à la Coupe Monster Energy.

Si sa voiture était dominante en début de course, une gaffe dans les puits de ravitaillement, dont il n’est évidemment pas responsable, est venue ruiner son beau parcours pendant le deuxième segment.

Par erreur, ses mécanos ont en effet inversé la disposition des pneus à l’avant. Ceux qui devaient aller à droite ont été placés à gauche et vice-versa.

« Je n’ai jamais vécu une telle situation, a souligné le pauvre Truex. Non jamais. Je ne sais pas quoi dire si ce n’est que la voiture n’est plus la même... quand les pneus destinés à droite sont à gauche. Il fallait que ça arrive à un moment aussi crucial. C’est dommage, mais que peut-on y faire ? »

Truex s’est rendu compte très rapidement du problème et n’a eu d’autre choix que de retourner dans les puits de ravitaillement pour remédier à la situation. Cette halte imprévue lui aura fait perdre un temps précieux en piste qu’il a tenté de récupérer à la fin, mais en vain. Il concèdera quatre secondes au vainqueur.

Quand on vous dit qu’il a survolé le peloton avant la déveine : il a largué d’un tour 27 des 40 engagés lors des 80 premiers tours de l’épreuve !

Un pari... trop audacieux

Constatant qu’il n’était plus en mesure de suivre le rythme de Busch, le chef d’équipe de Hamlin a pris un pari qui s’avérera trop audacieux.

Il espérait en effet qu’en bouchant une partie de la grille avant avec du ruban gommé, le comportement de la voiture serait amélioré. Cette démarche peut fonctionner en qualifications lorsque le pilote n’a que quelques tours à parcourir, mais certes pas sur une longue période.

Si bien qu’à 45 tours de la fin, Hamlin a dû s’arrêter dans les puits pour faire retirer ledit morceau de ruban qui a provoqué, sans surprise, une surchauffe du moteur.

« Nous avons tout tenté pour gagner, mais ce ne fut pas suffisant », a-t-il affirmé.

Quant à Harvick, il s’est montré très rapide lui aussi en début d’épreuve, mais le pilote de l’écurie Stewart-Haas a dû s’avouer vaincu.

« Ma voiture perdait beaucoup de son efficacité lors des longs relais, a-t-il avoué. C’était alors impossible de suivre le rythme des plus rapides. »

Résultats de la course

(Les dix premiers)

  Pilotes  Tours
1 Kyle Busch 267
2 Martin Truex 267
3 Erik Jones 267
4 Kevin Harvick 267
5 Joey Logano 267
6 Clint Bowyer  267
7 Ryan Newman 267
8 Austin Dillon 267
9 Alex Bowman 267
10 Denny Hamlin 267

* Finalistes pour la course au titre

Champions multiples en NASCAR

7

  • Richard Petty
  • Dale Earnhardt
  • Jimmie Johnson

4

  • Jeff Gordon

3

  • Lee Petty
  • David Pearson
  • Cale Yarborough
  • Darrell Waltrip
  • Tony Stewart

2

  • Herb Thomas
  • Tim Flock
  • Buck Baker
  • Joe Weatherley
  • Ned Jarrett
  • Terry Labonte
  • Kyle Busch