/news/politics
Navigation

Marwah Rizqy renonce à la chefferie et appuie Alexandre Cusson

La députée appuiera Alexandre Cusson s’il se lance dans la course au leadership

Coup d'oeil sur cet article

Marwah Rizqy renonce à se porter candidate à la chefferie du PLQ. La députée de Saint-Laurent appuiera Alexandre Cusson dans la course au leadership.

Celle que plusieurs voyaient comme la principale rivale de Dominique Anglade ne sera pas sur les blocs de départ. Marwah Rizqy a fait savoir à son équipe qu’elle ne tentera pas de succéder à Philippe Couillard à la direction du PLQ.

Selon nos sources, Marwah Rizqy a eu une longue rencontre avec le maire de Drummondville, vendredi dernier.

Alexandre Cusson a démissionné la semaine dernière de la présidence de l’Union des municipalités du Québec (UMQ) pour entamer une réflexion sérieuse sur la possibilité de se lancer dans la course au trône libéral. Dans les rangs du PLQ, sa candidature ne fait aucun doute.

Mieux contribuer

Jointe par notre Bureau parlementaire lundi, la députée de Saint-Laurent n’a pas nié. « Je vois en [Alexandre Cusson] un leader en mesure de rassembler notre formation politique et d’offrir aux Québécois une vision ambitieuse pour l’avenir de notre nation. M. Cusson pourra compter sur mon appui ainsi que plusieurs membres de mon équipe s’il décide de se lancer dans la course », a confié la femme de 34 ans.

Après réflexion, Marwah Rizqy en vient à la conclusion que ce n’est pas à titre de chef qu’elle pourrait contribuer de la meilleure façon au renouveau de sa formation politique, « à ce moment-ci ».

Pas d’affinités avec Anglade

Marwah Rizqy n’a jamais caché ses divergences d’opinions avec Dominique Anglade, seule candidate déclarée à la direction du PLQ.

Il y a quelques mois à peine, la députée de Saint-Laurent s’en était prise au passé caquiste de l’ex-ministre de l’Économie.

Interrogée sur la possibilité de joindre le camp de Dominique Anglade, Mme Rizqy a dit avoir plus d’affinités avec le maire de Drummondville.

« Après avoir rencontré [Alexandre Cusson], j’ai beaucoup plus d’atomes crochus avec lui », a-t-elle précisé.

Ce dernier s’est dit « honoré » de l’appui de la députée de Saint-Laurent.

« Je la remercie pour sa confiance. Je poursuis ma réflexion et ferai le point au Conseil général à Sherbrooke, ce week-end », a-t-il réagi, sur son fil Twitter.

Selon nos informations, Alexandre Cusson devrait pouvoir compter sur l’appui de quelques députés du caucus libéral.

L’ancien directeur général du parti, Sylvain Langis, et l’organisatrice en chef de la dernière campagne électorale du PLQ, Josée Lévesque, seraient également dans son équipe.

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.