/news/society
Navigation

Pointe-Calumet: 2500 propriétés de retour en zone non inondable

Pointe-Calumet
Photo courtoisie Serge Chevalier et Josée Brissette devant leur maison à Pointe-Calumet tenant en main leur offre d’achat qui a bien failli être annulée parce que leur maison était désormais en zone inondable.

Coup d'oeil sur cet article

Québec a entendu l’appel de municipalités et de citoyens qui déploraient s’être retrouvés dans la nouvelle mouture de la carte des zones inondables du Québec.  

Un décret du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation entrant en vigueur à 11h00 lundi, fait en sorte que Pointe-Calumet et une partie de la ville de Deux-Montagnes ne se retrouvent plus en zone inondable. Le gouvernement, par l’entremise de la Communauté urbaine de Montréal (CMM), avait revu en juin la carte des zones inondables de la province pour y intégrer, entre autres, les deux municipalités des Laurentides, au grand dam de citoyens qui voyaient la valeur de leur maison diminuer de façon significative.       

«Ils sont nombreux à avoir eu des problèmes à vendre leur maison après que la CMM a rendu publique la dernière carte. La grande majorité des propriétaires habitaient désormais en zone inondable après avoir acheté leur maison en zone non inondable », explique la mairesse de la petite municipalité des Laurentides Sonia Fontaine.      

2500 propriétés... sauvées des eaux   

Depuis lundi, près de 2500 propriétaires des deux municipalités voient donc leur propriété se retrouver de nouveau en zone non inondable.      

La mairesse de Pointe-Calumet croit que le calvaire de nombreux vendeurs de maison est maintenant terminé. Ils étaient plus d’une dizaine à avoir de la difficulté à vendre leur maison seulement à Pointe-Calumet.      

C’est le cas de Josée Brissette et de son conjoint, Serge Chevalier, qui habitent sur le 50e rue. Le couple essayait de vendre sa maison depuis l’été dernier.      

«Lorsque j’ai appris la nouvelle ce matin, j’ai pleuré de joie. Tout mon stress est sorti. Je pleurais vraiment. J’ai téléphoné à ceux qui voulaient acheter notre maison et ils ont accepté de reconduire leur offre d’achat», lance la femme de 54 ans, visiblement soulagée.      

Pointe-Calumet réintégrée  

La famille Brissette-Chevalier a décidé de mettre sa maison en vente en juillet dernier. Ils ont obtenu une offre d’achat de 400 000$, qu’ils ont acceptée.       

Or, les acheteurs ont mis l’offre d’achat en veilleuse après s’être aperçus que le secteur où est situé la maison convoitée a été intégré dans la carte des zones inondables par Québec.       

«Nos acheteurs ne voulaient plus de notre maison. On allait perdre énormément de valeur si notre maison restait en zone inondable », explique Mme Brissette.

La mairesse Fontaine était très heureuse de la situation. «C’était la mort de notre municipalité si le gouvernement ne revenait pas à une zone non inondable», lance-t-elle.       

Le maire de Deux-Montagnes était ravi de la nouvelle. « On revient à la situation de 2018 et on est bien heureux. On avait un citoyens qui venait tout juste d’être réglé par Québec pour les inondations de 2017 et il ne pouvait plus construire malgré la digue », lance Denis Martin.  

Le ministère n’avait pas retourné nos appels au moment de mettre sous presse.