/sports/hockey/canadien
Navigation

L’échange de Guy Carbonneau: «mauvais», selon Jim Montgomery

Intronisation Temple de la renommée
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Davantage reconnu pour son travail d’entraîneur-chef des Stars de Dallas, Jim Montgomery est également relié à l’une des transactions les plus médiatisées de l’histoire du Canadien de Montréal : celle ayant envoyé Guy Carbonneau aux Blues de St. Louis en 1994. 

• À lire aussi - Temple de la renommée: la satisfaction du devoir accompli pour Guy Carbonneau

Le cas a été largement évoqué par les médias québécois, mais est remonté à la surface lundi, jour de l’intronisation de Carbonneau au Temple de la renommée du hockey. Ainsi, le site internet des Stars a questionné Montgomery sur les dessous de l’échange conclu le 19 août 1994. Celui-ci avait pris le chemin de sa ville natale en retour de l’ex-capitaine du Tricolore. Le printemps précédent, «Carbo» avait fait parler de lui en montrant le doigt d’honneur à un photographe du «Journal de Montréal» sur un terrain de golf, au lendemain de l’élimination du Canadien face aux Bruins de Boston en première ronde des séries. 

L’instructeur de l’équipe texane ne s’est pas caché en admettant sa surprise de l’époque quand il a su le tout, y allant même d’une confession pour le moins savoureuse. 

«Quand j’ai appris la nouvelle, j’étais à St. Louis et je m’entraînais dans le gymnase. J’ai reçu l’appel et je me suis dit qu’il ne s’agissait pas de bonnes nouvelles. En premier lieu, je me suis demandé si tous les membres de ma famille étaient en sécurité. Là, au téléphone, ce n’était pas le directeur général, mais plutôt le président, car c’était durant l’été. Il m’a dit qu’il voulait juste m’informer que j’avais été échangé contre Guy Carbonneau. Je lui ai ensuite dit : "qui d’autre part avec moi?" Il a répondu : "personne" et je lui ai mentionné que c’était une mauvaise transaction pour Montréal.» 

«Honnêtement, ce fut ma réaction sur le coup. [...] Évidemment, le Canadien avait des raisons pour l’échanger à cause de ce qui s’était passé au plan médiatique, mais en gros, ce fut un mauvais échange.» 

Montgomery n’a joué que cinq matchs avec le Bleu-Blanc-Rouge, tandis que Carbonneau a disputé une seule saison au Missouri.