/news/health
Navigation

La CAQ ne promettait pas de récupérer 1 G$, dit François Legault

Coup d'oeil sur cet article

François Legault affirme que la promesse de la CAQ n’était pas de récupérer 1 milliard $ dans les poches des spécialistes, mais plutôt de fixer leur rémunération à 9 % sous la moyenne canadienne.

• À lire aussi: Une entente, deux interprétations: quel sera le salaire des médecins spécialistes?  

« J’honore à 100 % ma promesse, c’est-à-dire que les médecins spécialistes vont avoir une rémunération de 9 % sous la moyenne de leurs homologues canadiens », a lancé le premier ministre du Québec, mardi.

Dans l’opposition, François Legault a répété à de nombreuses reprises que le gouvernement Couillard « donne 1 milliard $ de trop aux médecins spécialistes ». 

« On va réduire de 1 milliard de dollars la rémunération des médecins spécialistes », disait-il en mars 2018. 

« Les spécialistes ici devraient gagner 320 000 $. Cela représente 1 milliard $ par année, récurrent », disait M. Legault quelques jours avant le déclenchement des élections, en entrevue avec La Presse.

500 M$ plutôt que 1 G$

Durant la dernière année, M. Legault s’est éloigné de ce montant. Vendredi, le président du Conseil du trésor, Christian Dubé, et la Fédération des médecins spécialistes (FMSQ) ont conclu une entente de principe pour réduire l’enveloppe salariale de ces derniers. Selon certaines sources, le gouvernement a récupéré 500 M$. La « perspective d’entente » n’est toutefois pas signée et les chiffres seront dévoilés plus tard.

M. Legault soutient que le raisonnement qui sous-tendait le chiffre de 1 milliard $ était de ramener l’enveloppe des médecins à 9 % sous la moyenne canadienne. « L’objectif a toujours été le même. Emmener les médecins à -9 % ou -10. Tous les deux, vous le savez très bien », a-t-il dit en s’adressant à des reporters du Journal et de TVA Nouvelles.

Mais les médecins spécialistes se retrouveront-ils vraiment sous la moyenne canadienne ? Ce n’est pas ce que disait la présidente de la FMSQ, Diane Francoeur, vendredi dernier, lors d’une mêlée de presse, devant les caméras : « On est où on voulait être ; dans la moyenne canadienne, pas en haut et certainement pas en bas ».

M. Legault affirme pourtant « qu’elle n’a pas dit ça » et que Mme Francoeur lui a confié par la suite « qu’elle a été mal interprétée ». 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.