/sports/others
Navigation

Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu: de l'ambition à revendre

Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu: de l'ambition à revendre
Dario Ayala / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les plongeuses québécoises Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu évoluent côte à côte depuis trois ans et à l’approche des Jeux olympiques de Tokyo en 2020, les deux athlètes rêvent à la consécration suprême.

Le partenariat a généré plusieurs bons résultats, le tandem ayant déjà mis la main sur plusieurs médailles lors des compétitions de la FINA.

Le duo a d’ailleurs déjà en poche sa qualification pour l’épreuve du 3 mètres synchro du prochain rendez-vous olympique.

«C’est sûr qu’il y a une pression de moins, mais en même temps, il y a la pression de performance, a souligné Citrini-Beaulieu, mercredi, lors de l’émission "Les Partants" sur les ondes de la chaîne TVA Sports. Nous sommes une équipe ambitieuse, donc nous voulons toujours repousser les limites. C’est une autre année de nouveaux défis et on veut continuer de progresser.»

Et Abel, qui a déjà fait équipe avec Émilie Heymans, notamment, a trouvé en Citrini-Beaulieu la partenaire idéale.

«Je voulais partager mon savoir à quelqu’un et Mélissa était la meilleure personne pour ça, a confié Abel. [...] Lorsque j’ai terminé Rio [en 2016], j’avais dit à mon entraîneur que je voulais simplement me concentrer sur l’individuel. Je ne voulais rien savoir du synchro, car il me manque une médaille dans mon parcours, qui est celle en individuel aux Jeux olympiques.»

«Mon entraîneur m’a dit que je pourrais peut-être donner une autre chance au synchro et faire équipe avec Mélissa. Je la connaissais déjà et je savais qu’elle avait une belle joie de vivre. Et je voulais justement retrouver cette flamme-là qu’elle avait et qui allait m’allumer aussi. Je lui ai donné une chance et ç’a cliqué depuis le début.»

Les deux athlètes seront d’ailleurs en action à Montréal à la fin février lors d’une épreuve des Séries mondiales de la FINA.