/news/politics
Navigation

Antidémarreur à vie pour les récidivistes de l’alcool au volant

Le ministre des Transports, François Bonnardel
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre des Transports, François Bonnardel

Coup d'oeil sur cet article

Dès lundi entrera en vigueur la nouvelle mesure gouvernementale imposant des antidémarreurs à vie pour tous les récidivistes de l’alcool au volant.  

« Avec cette mesure qui entrera en vigueur le 25 novembre prochain, nous lançons un message clair aux automobilistes et aux récidivistes : la conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool ou la drogue, c’est inacceptable », a souligné dans un communiqué jeudi le ministre des Transports, François Bonnardel. 

Cette nouvelle disposition survient avec la modernisation et les changements apportés au Code de la sécurité routière en 2018.  

Après le début de cette mesure, les personnes qui en seront à leur deuxième infraction de conduite avec les facultés affaiblies ne pourront conduire qu’avec un véhicule muni d’un antidémarreur éthylométrique pour le reste de leur vie. 

Le contrevenant pourra toutefois demander à la Cour du Québec la levée de cette obligation au bout de 10 ans, sauf s’il s’agit d’un multirécidiviste, soit plus de deux infractions.  

L’arrivée très prochaine de cette « sévère conséquence » est saluée par le directeur de l’organisme Éduc’Alcool, Hubert Sacy, lui qui la « revendique depuis une éternité ». 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

 

Seule mesure efficace 

« Les études sur le sujet nous disent que c’est la seule mesure qui est réellement efficace. Non seulement pour protéger le public contre ces dangers, mais aussi pour protéger les récidivistes contre eux-mêmes », a-t-il affirmé. 

« Après une analyse de leur comportement, ça révèle que ces gens-là sont au courant que ce qu’ils font n’a pas de sens... lorsqu’ils sont à jeun. Par contre, une fois sous l’effet de l’alcool, c’est comme s’ils deviennent une autre personne, qui n’a plus du tout de jugement », poursuit-il. 

Il appelle les experts à se pencher à trouver une solution pour que l’antidémarreur coûte moins cher. Ça représente des frais mensuels de 61 $. 

« En général, les récidivistes sont parmi les moins fortunés de la population. Il ne faut pas non plus qu’ils surpaient pour leur erreur », mentionne M. Sacy.  

Pour contrer le phénomène de l’alcool au volant, la police de Laval a d’ailleurs annoncé jeudi s’être alliée avec 24 bars de la ville afin de permettre aux conducteurs désignés de boire gratuitement des boissons non alcoolisées.  

De 2013 à 2017, les accidents dus à l’alcool ont causé en moyenne chaque année 100 décès et ont fait 220 blessés graves et 1800 blessés légers.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.