/lifestyle/hangout
Navigation

Les coups de cœur de Philippe Lapeyrie

Philippe Lapeyrie
Photo d’archives Philippe Lapeyrie

Coup d'oeil sur cet article

Année après année, les grands amateurs de vin attendent avec impatience le Guide Lapeyrie du sommelier-vedette Philippe Lapeyrie, qui partage depuis neuf ans ses bouteilles coups de cœur. De plus, ses chroniques à la télévision à l’émission Salut, Bonjour ! week-end, nous font découvrir toutes les nouveautés en matière de vin. Véritable épicurien dans la vie, l’expert de la viniculture nous dévoile ses adresses gourmandes préférées en ville.

Le restaurant préféré ?

La Chronique
Photo tirée de facebook la chronique
La Chronique

Lorsque je veux gâter mon amoureuse et que j’ai le goût de bien manger, je me rends à La Chronique. C’est le dernier endroit où j’ai travaillé comme sommelier, en 2005. C’est copieux et c’est gourmand ! J’ai une bonne fourchette et Olivier ne se gêne pas pour servir de bonnes portions, sans oublier le raffinement. J’adore leur ris de veau, qui est probablement le meilleur que j’ai mangé dans ma vie.

L’endroit pour prendre un verre ?

Le Rouge Gorge
Photo instagram rougegorge_mtl
Le Rouge Gorge

C’est le bar à vin Rouge Gorge. C’est le meilleur bar à vin de la ville, selon moi. Ce sont des gens qui savent recevoir, on a l’impression d’être à la maison. Les propriétaires ont réussi à transformer une ancienne taverne qui n’avait pas de vie en un endroit qui est devenu tellement accessible. J’aime beaucoup leur carte de vin qui met en vedette les vins de la vallée la Loire et du Beaujolais. Ce sont des vins légers, qui passent bien à table.

L’activité préférée ?

Après le vin, je dois dire que je suis un passionné de hockey. Je suis gardien de but, trois fois par semaine, avec une ligue que j’ai fondée avec des chefs, des sommeliers et des restaurateurs de Québec. Je me reprends à 46 ans, car à 25 ans, je n’étais pas en forme et je faisais de l’embonpoint. C’est un sport qui prend une plus grande ascension dans le monde du sport. C’est très rassembleur. On s’amuse comme de vrais petits gars.

L’adresse secrète à découvrir ?

Le Vinum Design
Photo tirée de facebook vinumdesign
Le Vinum Design

Vinum. C’est une magnifique boutique qui tient tous, mais tous les gadgets sur le vin, des verres aux celliers. Je vire fou ! La propriétaire tient des nouveautés que l’on ne trouve nulle part ailleurs et elle parcourt le monde pour les découvrir. C’est une belle compagnie québécoise et ils font une super job !

L’événement culturel le plus couru ?

Raspipav
Photo d’archives
Raspipav

Si on parle de vin, le Festival des vins de Saguenay. Il n’y a aucun autre festival qui accote ça ! Il y a plus de 55 000 personnes qui s’y déplacent. C’est en plein centre-ville au Saguenay. Tous les plus grands sommeliers s’y réunissent et c’est le plus gros événement de vin. À Montréal, il y a l’incontournable Salon des vins d’importation privée, qui s’appelle le Raspipav. C’est l’occasion de goûter à une centaine de vins qui ne sont pas vendus à la SAQ.

Le plus beau souvenir de la métropole ?

Le moment où j’ai commencé mon cours de sommellerie à l’ITHQ. Je venais de partir de Tremblant, pour déménager sur le Plateau, en 1999-2000. C’était un cours hyper sollicité et c’était difficile de rentrer. Je me souviens d’être allé demander à Normand Laprise des lettres de recommandation, parce que je travaillais chez Toqué ! Je les ai tellement harcelés qu’ils ont fini par m’appeler pour me dire qu’il y avait une annulation. Je savais que ce jour était le début de tout !