/news/politics
Navigation

Lieutenant du Québec: Rodriguez fait peu de cas du manque d’enthousiasme de Legault

Lieutenant du Québec: Rodriguez fait peu de cas du manque d’enthousiasme de Legault
Photo d'archives Agence QMI, Dominik Gravel

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Le nouveau lieutenant politique pour le Québec au sein du gouvernement Trudeau, Pablo Rodriguez, a minimisé jeudi l’accueil tiède que lui a réservé le premier ministre François Legault. 

«C’est un nouveau mécanisme qui s’installe pour le gouvernement actuel et une tradition [qui revient]», a-t-il dit en ajoutant qu’il compte endosser son rôle avec «bonne foi et la main tendue». 

M. Legault avait plus tôt insisté sur le fait qu’il n’avait pas besoin de transiger par un lieutenant québécois pour parler directement avec son homologue fédéral ou des ministres concernés sur des enjeux qui sont chers à son gouvernement. 

«Vous savez qu’un des dossiers important c’est l’économie et c’est Mélanie Joly qui va pouvoir travailler avec Pierre Fitzgibbon, avec Investissement Québec, pour bien arrimer l’aide qui est donnée aux entreprises», avait-il donné en exemple. 

Appelé à réagir, M. Rodriguez a fait valoir que sa présence comme lieutenant s’«additionne» aux lignes directes qui existent déjà. 

«Ça ne vient pas remplacer du tout les liens bilatéraux qui existent entre les ministres, mais quand il y a une marge spécifique sur un dossier qui touche le Québec ou une ville spécifique qui est important, je vais pouvoir intervenir, je peux être consulté», a-t-il dit. 

Pablo Rodriguez en a profité pour mentionner qu’il se retrouverait aux côtés du premier ministre «tous les jours» en tant que leader parlementaire, l’autre important mandat qui lui a été confié. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.