/sports/soccer/impact
Navigation

L’Impact veut garder Piatti

Le club exerce son option sur les contrats du milieu vedette et de 10 autres joueurs

L’Impact veut garder Piatti
Photo Agence QMI, Dominick Gravel

Coup d'oeil sur cet article

Après un mois et demi de doute, l’Impact a confirmé avoir exercé l’option qu’il détenait sur le contrat d’Ignacio Piatti en vue de la saison 2020.

« Il y a cinq semaines que le joueur et son entourage ont été mis au courant des intentions du club, on sait bien l’importance de ce joueur ici », a précisé le directeur sportif Olivier Renard lors d’un point de presse, jeudi.

Renard, qui a été très clair et solide lors de cette mêlée d’une quinzaine de minutes, rencontrait la presse une heure après que le club ait annoncé avoir exercé les options sur les contrats de James Pantemis, Jorge Corrales, Clément Bayiha, Mathieu

Choinière, Samuel Piette, Romell Quioto, Amar Sejdic, Shamit Shome, Lassi Lappalainen et Saphir Taïder.

Dans le cas de ce dernier, son transfert de Bologne est désormais officiel et il sera membre de l’Impact pour les deux prochaines années.

Cordial

Pour en revenir à Piatti, qui est âgé de 34 ans, on peut dire que la saison 2019 a été difficile pour lui puisqu’il n’a disputé que 11 matchs, ne récoltant que trois buts et une passe.

« Nacho a eu des difficultés avec les blessures la saison passée, mais ça reste une personnalité dans le vestiaire et on est contents de lever l’option. »

Il n’y a jamais eu de doute dans l’esprit de Renard que Piatti serait de retour en 2020 même s’il a refusé de participer au bilan de fin de saison.

« J’ai eu une discussion d’une demi-heure avec lui qui était cordiale. C’était sa propre décision de ne pas participer au bilan.

« Je comprends que pour vous, c’était un peu la saga de fin de saison, mais de notre côté, il n’y avait pas de problème à lever l’option. »

Ardu avec Piette

Par ailleurs, il y a plusieurs mois que l’on s’attend à ce que le club et le milieu de terrain Samuel Piette s’entendent sur une entente de longue durée.

Le dossier piétine, de sorte que l’Impact a finalement décidé d’exercer l’option pour l’année 2020 et Renard a comparé le dossier de Piette à celui d’un autre joueur qui est parti cette semaine, Daniel Lovitz.

« La situation de Sam est assez claire, elle ressemble un peu à celle de Lovitz, sauf qu’il y a une option. Je ne veux pas dire qu’on est assez loin, mais on n’est pas sur le point de trouver un accord. Entre l’offre et la demande, nous ne sommes pas près d’une entente. »

Les prêts de Ballou Tabla et Zachary Brault-Guillard sont échus, mais le Bleu-blanc-noir va tenter de les retenir.

« L’option pour Zach était très élevée, a indiqué Renard. Si elle n’a pas été exercée, ce n’est pas nécessairement par rapport aux qualités du joueur, c’est plutôt pour négocier. »

En négociations

Le club n’a pas exercé l’option sur les contrats de Jason Beaulieu, Daniel Kinumbe, Thomas Meilleur-Giguère, Omar Browne, Ken Krolicki, Jeisson Vargas et Anthony Jackson-Hamel.

Dans le cas de ce dernier, il ne s’agit pas nécessairement d’un départ. Thierry Henry a d’ailleurs mentionné son nom lors de sa conférence de presse, lundi, ce qui laisse croire qu’il le voit dans son effectif.

« Il est conscient que la dernière saison n’était pas la meilleure. On est en train de discuter pour trouver le meilleur accord pour que le joueur soit motivé à rester ici », a expliqué Olivier Renard.

Quant à Krolicki, qui était le dauphin de Rémi Garde, il a été victime d’une longue absence en raison d’une blessure et Shamit Shome en a profité pour prendre sa place et progresser énormément.

Dans le cas de Lassi Lappalainen, même si des médias italiens rapportent qu’il pourrait retourner à Bologne dès janvier, Renard assure qu’il sera de retour à Montréal même s’il est prévu qu’il s’entraîne en Italie d’ici le camp d’entraînement.

Duo défensif

Il y a également les cas des arrières Bacary Sagna et Rod Fanni, dont les contrats sont échus.

Il s’agit de deux vétérans qui ont une importance cruciale au sein de l’unité défensive, mais leur âge, leur salaire et leur origine sont autant de points qui portent à la réflexion.

« C’est bien de les citer tous les deux ensemble parce qu’ils font la paire. Ils ont plus ou moins le même âge, ils ont la même expérience.

« Ce sont deux joueurs qui sont étrangers et on va devoir peser le pour et le contre, à savoir si on va poursuivre avec les deux, avec un ou sans aucun des deux. On est en discussions. »

L’équipe est également en discussions avec le gardien Clément Diop, dont le contrat est aussi échu et qui a ravi le poste de numéro un à Evan Bush en fin de saison.