/sports/fighting
Navigation

Bouchard-Hussain: le combat des retours

Bouchard-Hussain: le combat des retours
PHOTO DIDIER DEBUSSCHERE

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | Sébastien Bouchard et Ayaz Hussain s’affronteront dans un combat qui pourrait voler la vedette de la soirée. On pourrait aussi l’appeler le combat des retours ou le duel de la « rouille ».

Bouchard (18-1, 8 K.-O.) monte sur le ring pour la première fois depuis près d’un an. Pour sa part, Hussain (13-1, 10 K.-O.) n’a pas vu d’action depuis juin 2017.

Donc, même s’ils ont repris l’entraînement depuis plusieurs mois, on peut s’attendre à ce qu’ils aient besoin de quelques rounds pour trouver leurs repères.

Ça va donner du temps au pugiliste de Québec pour tester son épaule gauche, qui l’a tenu loin du ring pendant plusieurs mois.

« J’ai consulté des spécialistes. Une opération était possible, mais j’aurais été sur le carreau pendant au moins un an, a expliqué Bouchard. Ma blessure était profonde dans la coiffe du rotateur.

« On a plutôt choisi de renforcer mon épaule et ce fut la bonne décision. J’ai eu des doutes à certains moments. Maintenant, ça va super bien. »

Le protégé de François Duguay s’attend à un choc ardu contre Hussain.

« Je ne pense pas que ce sera un combat facile, a-t-il ajouté. Il a été champion canadien chez les amateurs et il possède une bonne fiche. Et sa seule défaite, c’est une erreur de parcours.

« Personne ne peut dire avec certitude qui va l’emporter. C’est celui qui va être en mesure d’imposer son style à l’autre. »

Le pari de Hussain

Libéré par Eye of the Tiger Management pour des divergences philosophiques en 2017,

Hussain joue gros dans cet affrontement contre Bouchard. Il doit livrer une bonne performance s’il souhaite avoir d’autres combats dans le futur.

« Bouchard aura un avantage au niveau du poids parce que je me bats chez les 140 livres d’habitude, a souligné Hussain. Malgré cela, je me sens fort.

« J’ai eu un bon camp d’entraînement et je suis prêt pour n’importe quoi. »

Il est maintenant dirigé par le Franco-Ontarien Éric Bélanger. Samedi soir, ça sera leur premier combat ensemble.

À noter que les titres canadien et américain NABA seront en jeu.