/portemonnaie/lifestyle
Navigation

Les Québécois consomment moins de viande

Les Québécois consomment moins de viande
Crédit: Unsplash

Coup d'oeil sur cet article

Les ventes de viande ont baissé de 2% en 2018. C’est ce que révèlent les données recueillies par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec sur les habitudes de consommation alimentaire des Québécois pour l’année 2018.   

Cela revient à près de 33 M$ de ventes en moins en une année. Au Canada, cela atteint les 165 M$ de ventes de viande en moins. En parallèle, les substituts à la protéine animale connaissent un bond en avant.   

Les œufs ont connu une hausse de 6,9%, les légumes de 6,2% et le tofu de 25,2%, soit 47 M$.   

Les données rapportent également que les Québécois ont dépensé 2204$ en moyenne au supermarché, soit une hausse de 2,4%. Ce chiffre est le plus haut au Canada.   

Les Québécois seraient aussi adeptes des grignotages entre les repas et des prêts-à-manger. En effet, les ventes de plats préparés surgelés ont augmenté de 4,5%, et celles des produits à grignoter, de 3,3%.   

Enfin, en 2018, une nouvelle tendance semble s’ancrer dans les habitudes des consommateurs. Bien que ces derniers regardent de plus en plus d’émissions de cuisine, ils préparent moins de plats qu’auparavant. Les ventes de produits alimentaires dédiés à la transformation ont connu une diminution. La faute, semble-t-il, aux applications de livraisons qui s’imposent dans les grands centres urbains.   

En attendant, le Kombucha continue sa progression au Québec, où la célèbre boisson a dépassé les 10 millions de ventes en 2018.   

Suivez-nous sur
les réseaux sociaux