/sports/hockey
Navigation

L’Océanic sera privé de 7 joueurs face à l’Armada

L’équipe de Serge Beausoleil a rappelé deux attaquants et un gardien en prévision des matchs du week-end

Oceanic
Photo collaboration spéciale, Alexandre D’Astous Dmitri Zavgorodniy ratera entre huit et 12 semaines en raison d’une fracture de la clavicule subie dimanche dernier contre Shawinigan.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | C’est avec un alignement passablement dégarni que l’Océanic de Rimouski se présente à Blainville-Boisbriand pour y affronter l’Armada samedi après-midi.

Avec six joueurs blessés et un autre suspendu, la formation rimouskoise a dû procéder au rappel de deux attaquants et d’un gardien de but pour la fin de semaine. Dmitri Zavgorodniy (fracture de la clavicule), Ludovic Soucy (commotion cérébrale), Jacob Kelly, Colten Ellis et Adam Raska sont tous blessés tandis que Frédéryck Janvier est suspendu pour une partie à cause d’un double-échec porté à l’endroit de Jordan Lepage, des Cataractes de Shawinigan, dimanche dernier. 

L’Océanic rappelle de la Ligue midget AAA les attaquants Alexis Brisson de Châteauguay, qui a fait une très belle impression contre les Cataractes, obtenant une passe, en plus de frapper une barre horizontale, ainsi que Salvatore Bucaro, de Laval-Montréal, choix de 11e ronde en 2019.

« C’est un bon espoir. Un grand ailier de six pieds et un pouce qui n’a pas froid aux yeux », a commenté l’entraîneur-chef et directeur-gérant de l’Océanic, Serge Beausoleil.

Le gardien originaire d’Amqui, Jonathan Labrie, est rappelé pour la 3e fois cette saison de son équipe junior AAA de Montmagny. « Il verra de l’action. Audet (Raphaël) sera le partant samedi, mais il revient d’un virus et ne jouera pas deux matchs en deux jours », a expliqué le coach, qui ne savait toujours pas, vendredi, qui jouerait avec Alexis Lafrenière et Cédric Paré à la place de

Zavgorodniy. « Il y a plusieurs options. On va y aller avec des duos et on complétera. On verra Lafrenière et Paré ainsi que Bolduc et Durocher », a indiqué l’entraîneur. 

Occasion pour les jeunes

« On va contrôler ce qu’on peut contrôler. Le côté positif, c’est que ça donne la chance à des jeunes de faire leurs preuves. Des gars comme Verreault (Lika) et Brisson ont bien joué dimanche. Ils doivent saisir leur chance de s’imposer. L’Armada nous a battus le 5 octobre. C’est une équipe qui joue avec énergie. Il faut s’en souvenir », a analysé Serge Beausoleil. 

Le directeur gérant et entraîneur-chef de l’Océanic estime que le match de dimanche dernier contre Shawinigan démontre que son équipe et son capitaine, Alexis Lafrenière, ont encore beaucoup d’apprentissage à faire. « Alexis a des choses à apprendre sur sa relation avec les arbitres. On peut tous apprendre de ce que nous avons vécu. Il faut être conscient que les arbitres peuvent faire des erreurs, comme les joueurs et les entraîneurs », a-t-il mentionné. Rappelons que la LHJMQ a imposé, mercredi, deux amendes totalisant 1000 $ à Lafrenière, mais que ce dernier a évité une suspension.