/opinion/columnists
Navigation

Mea culpa d’un fraudeur

Coup d'oeil sur cet article

En un temps record, la vague déferlante de la théorie du genre a ébranlé les fondements de l’humanité. Selon cette nouvelle « vérité », la division sexuée de l’humanité serait une construction sociale indépendante de la biologie, et l’identité sexuelle se résumerait à un ressenti niant l’héritage chromosomique et hormonal.

Révolution

Il n’en fallait pas davantage pour que la société entreprenne une véritable révolution anthropologique. Au nom de l’inclusion, on déconstruit impétueusement la culture, les repères identitaires et les valeurs traditionnelles.

Ainsi, on dénonce les expressions, les jouets et les vêtements genrés, on contrôle le langage, on réinvente l’écriture, on repense les toilettes, et on décloisonne les compétitions sportives. La théorie du genre est même enseignée aux enfants du primaire, tandis que des médecins effectuent des interventions chirurgicales irréversibles sur de simples revendications métaphysiques.

Or, voilà qu’une tribune signée par Christopher Dummitt, un professeur de l’université Trent en Ontario, a ouvert la boîte de Pandore. Pendant 20 ans, il a publié des travaux pour valider la théorie du genre. Aujourd’hui, il confesse : « J’avais tort. Ou, plus précisément, j’avais partiellement raison. Pour le reste, j’ai globalement tout inventé de A à Z. Je n’étais pas le seul. C’est ce que tout le monde faisait (et fait encore). C’est ainsi que fonctionne le champ des études de genre. » Il ajoute : « Je partais du principe que le genre était une construction sociale et je brodais toute mon argumentation sur cette base », et déclare « les critiques des socioconstructivistes ont raison de lever les yeux au ciel lorsque de soi-disant experts leur présentent de soi-disant preuves ».

Fraude

Ces déclarations, pourtant fracassantes, ne sont pas médiatisées. Entre la tyrannie des mentalités et la censure des voix discordantes, personne n’ose contester le dogme, contrarier l’actuelle réingénierie sociale, ou dénoncer ses dérives. Mais privilégier une possible fraude intellectuelle à la vérité, désolée, mais... ce n’est pas mon genre !