/sports/hockey/canadien
Navigation

Une autre avance gaspillée

Coup d'oeil sur cet article

 

 Le Canadien devra éviter les trop longues séquences sans victoire, comme celle dans laquelle il se trouve présentement, s’il souhaite ne pas dégringoler au classement.  

 

 À l’image de ses trois derniers revers, le Tricolore a laissé filer une avance pour finalement s’incliner. Cette fois, ce sont les Rangers qui ont quitté le Centre Bell dans les bottines du vainqueur, forts d’un gain de 6 à 5.  

 

 À la différence des trois rencontres précédentes, ce n’est pas une mince avance que les troupiers de Claude Julien avaient à protéger. En marquant son septième but de la saison, dans la troisième minute du second engagement, Shea Weber procurait une avance de 4 à 0 aux siens.  

 

 Toutefois, trois buts des Rangers, dans un intervalle de 3 min 20 s, quelques instants plus tard, ont eu pour effet de renverser la vapeur.  

 

 Pour plusieurs, ce revirement de situation a ramené à la surface des souvenirs de la remontée du 19 février 2008 contre ces mêmes Rangers. Sauf que, cette fois, le perdant n’a récolté aucun point de classement. Et pas de danger de retrouver cette déconfiture sur un quelconque coffret souvenir du Tricolore.  

 

 Comme Grant Fuhr  

 

 Cela dit, on peut remettre en doute la solidité de cette avance de quatre buts. D’ailleurs, Julien et ses joueurs en ont fait mention après la rencontre. La principale différence, c’est que le Canadien a profité de ses occasions de marquer, contrairement à ses rivaux.  

 

 Disons qu’Alexandar Georgiev n’a rien fait pour rassurer les partisans des Rangers quant à l’avenir de leurs favoris devant le filet. Oncle George a distribué de nombreux cadeaux. En mode réaction pratiquement toute la soirée, il semblait surpris chaque fois que la rondelle se rendait à lui. Une véritable aventure.  

 

 Mais comme à l’époque où Grant Fuhr gardait la cage des Oilers, l’important, c’était de faire le dernier arrêt. Là-dessus, le Bulgare a eu le meilleur sur Carey Price, également chancelant sur quelques buts.  

 

 Ce qu'on a remarqué  

 

 

 Domi le bienheureux  

 

 On ne saura jamais si Max Domi a débarqué dans le bureau de Claude Julien pour lui demander d’être replacé au centre. Encore plus bougonneux qu’à l’habitude à l’aile, l’Ontarien a retrouvé le sourire en marquant deux buts dès la première période. Il a, plus tard, ajouté une passe. Toutefois, il devra comprendre que le poste de centre vient avec des responsabilités défensives et une capacité à gagner des mises en jeu sur une base régulière. Deux aspects de son jeu qui font parfois défaut.  

 

 Encore face à l’auxiliaire  

 

 En raison des nombreuses fois où le Canadien affrontait un adversaire impliqué dans une séquence de deux matchs en autant de soirs, c’était la dixième fois de la saison qu’il affrontait un gardien substitut. En pareille circonstance, les Montréalais affichent maintenant un dossier de 7-3-0. Face à l’homme masqué auxiliaire, ils ont marqué 40 buts en 10 matchs (moyenne de 4 buts). En 13 matchs face à un numéro un, ils ont inscrit 38 buts (moyenne de 2,92).  

 

 Rare apparition de Reilly  

 

 Laissé de côté lors des six matchs précédents, Mike Reilly a pris la place de Brett Kulak à la ligne bleue du Canadien. En matinée, l’Américain a reconnu qu’il devait en faire plus pour demeurer dans la formation. « Je n’étais pas assez impliqué. Ce n’est pas relié à mon coup de patin. C’était davantage une question d’engagement. »   

+
Brendan Lemieux
Le fils de Claude a possiblement joué le meilleur match de sa carrière. En plus de ses deux buts, il a été dans le visage des défenseurs du CH pendant tout le match. 
-
Un prix de groupe
Perdre l’avance de 4 à 0 que l’on détient pratiquement à mi-chemin de la rencontre est inacceptable. Par conséquent, le bonnet d’âne revient à toute l’équipe.
6
5
Première période
1-MON: Max Domi (5) (Suzuki, Lehkonen) 2:03 2-MON: Artturi Lehkonen (4) (Armia, Reilly) 10:00 3-MON: Max Domi (6) (Suzuki, Chiarot) 19:26
Punitions: Trouba (NYR) 3:00.
Deuxième période
4-MON: Shea Weber (7) (Chiarot, Hudon) 2:51 5-NYR: Filip Chytil (7) (Panarin, Skjei) 6:10 6-NYR: Pavel Buchnevich (4) (Howden) 7:06 7-NYR: Brendan Lemieux (2) (Fox, Trouba) 9:31
Punitions: Trouba (NYR) 3:49; Danault (Mon) 7:28; Petry (Mon) 13:21; Chiarot (Mon) 14:48; Trouba (NYR) 16:47.
Troisième période
8-MON: Artturi Lehkonen (5) (Domi) 5:20 9-NYR: Artemi Panarin (12) (Kreider, Strome) 5:51 10-NYR: Brendan Lemieux (3) (Howden, Skjei) DN-8:40 11-NYR: Jacob Trouba (3) (Strome) 12:10
Punitions: Panarin (NYR) 7:09; pénalité de banc (NYR) (purgé par Buchnevich) 13:37.
Tirs au but
RANGERS NY 12 - 13 - 9 - 34 MONTRÉAL 18 - 14 - 11 - 43
Gardiens:
NYR: Alexandar Georgiev (G, 5-4-1). MON: Carey Price (P, 10-6-3).
Avantages numériques:
NYR: 0 en 3, MON: 0 en 5.
Arbitres:
Brad Meier, Jean Hébert.
Juges de lignes:
Kory Nagy, Bevan Mills.
ASSISTANCE:
21 302
Brendan Lemieux
Artemi Panarian
★★
Max Domi
★★★