/lifestyle/family
Navigation

Être propriétaire d’un animal de compagnie bon pour la santé

Comme chien et chat
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les propriétaires d’animaux de compagnie ne seront sans doute pas surpris d’apprendre que de vivre avec un animal, c’est bon pour la santé ! La santé physique et la santé mentale. Voici un petit jeu-questionnaire pour tester vos connaissances à ce sujet.

Quiz
Les gens qui possèdent un chien vivraient plus longtemps que ceux qui n’en ont pas.

Vrai

Faux

Vrai
D’après la Dre Caroline Kramer qui a dirigé une revue systématique et publié dans le Journal of American Heart Association. Les chercheurs ont analysé des données de plus de 3,8 millions de personnes provenant de dix études et ont constaté que la possession d’un chien est associée à une réduction de 24 % du risque de décès, de façon générale. Quand même !
Les animaux semblent avoir une incidence négative sur la santé cardiovasculaire de leur propriétaire humain

Vrai

Faux

Faux
C’est plutôt le contraire ! Selon l’étude de la Dre Kramer et son équipe, posséder un chien est associé à une réduction de 31 % du risque de décès lié à des problèmes cardiovasculaires. De même, dans le prestigieux Journal of Vascular and Interventional Neurology, une autre étude a démontré un lien entre le fait de posséder un chat et la diminution du tiers du risque de décès relié à une crise cardiaque ou à un accident vasculaire cérébral.
Avoir un animal de compagnie améliore la santé physique, mais pas la santé mentale des propriétaires.

Vrai

Faux

Faux
Une étude de l’Université de Miami publiée dans le Journal of Personality and Social Psychology a démontré que le fait de posséder un animal de compagnie améliorerait le bien-être et l’estime de soi des propriétaires en plus de leur forme physique. Cela diminuerait aussi la solitude. Selon une autre étude, la présence d’un chien aurait un même effet positif sur la mémoire des patients atteints d’Alzheimer.
Flatter son chat a un effet bénéfique sur notre niveau de stress.

Vrai

Faux

Vrai
On sait depuis longtemps que le relâchement de l’hormone ocytocine a un rôle important à jouer au moment de l’accouchement et de l’allaitement, mais des études plus récentes ont démontré qu’elle a aussi un effet bénéfique sur le niveau de stress des gens. Effectivement, il semble que le fait de flatter un chat enclenche le relâchement de cette hormone et, donc, diminue conséquemment le stress chez la personne. Par ailleurs, on sait aussi que flatter un chat diminue généralement la pression artérielle.
Avoir un animal de compagnie procurerait certains bénéfices émotionnels aux enfants.

Vrai

Faux

Vrai
Selon une méta-analyse de plusieurs études publiées par R. Purewal et al1, les enfants vivant avec des animaux souffriraient moins d’anxiété et auraient une meilleure estime d’eux-mêmes.
Les Québécois propriétaires d’un chien font généralement plus d’exercice que ceux qui n’ont pas de chien.

Vrai

Faux

Vrai
C’est effectivement ce qu’a démontré un sondage SOM réalisé pour le compte de l’Association des médecins vétérinaires du Québec en pratique des petits animaux (AMVQ) 2. En effet, les propriétaires de chiens au Québec consacreraient, en moyenne, 26 % plus de temps à la marche ou au jogging que ceux qui n’en ont pas, soit environ 42 minutes de plus par semaine.

1Companion Animals and Child/Adolescent Development: A Systematic Review of the Evidence. Int. J. Environ Res Public Health. 27;14(3). pii: E234. doi: 10.

2Ce sondage commandé par l’AMVQ, en partenariat avec la compagnie Boehringer Ingelheim Canada, a été réalisé par la firme SOM et mené en ligne les 27 et 28 avril 2017, auprès de 1032 adultes du Québec. Pour l’ensemble des répondants, la marge d’erreur maximale autour des proportions est de plus ou moins 3,8 %, 19 fois sur 20.