/world/opinion/columnists
Navigation

Le cadeau de Noël de Trump

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a déclaré hier qu’il avait hâte que son procès en destitution commence au Sénat. La raison est simple. Ce procès ne sera pas seulement celui de Donald Trump, mais aussi celui du parti démocrate, de Joe Biden et de l’administration Obama. Peu importe que Trump ait ou non marchandé de l’aide militaire à l’Ukraine contre une enquête sur les Biden.

Les républicains sont majoritaires au Sénat. Ils vont exercer des pressions pour que le procès sur Trump dévie et qu’il soulève des allégations de corruption à l’endroit les dirigeants démocrates. Le pari des dirigeants républicains est que s’ils parviennent à soulever un doute raisonnable dans l’esprit des électeurs démocrates, ces derniers pourraient hésiter à exercer leur droit de vote lors des prochaines élections. Étant donné la répartition du vote aux États-Unis, cela serait suffisant pour assurer la victoire de Trump aux prochaines élections, voire même pour augmenter le nombre d’élus républicains à la Chambre et au Sénat.

1. Pourquoi les républicains peuvent-ils avoir autant confiance ?

La cote de popularité de Trump a légèrement augmenté pendant les auditions pour destitution à la Chambre des représentants. Elle dépasse maintenant 44 %, ce qui est très élevé. Aux pires moments de toutes les péripéties qui entourent la destitution de Trump, la cote de popularité de Trump n’est jamais descendue en deçà de 41 %.

2. Qu’espèrent les démocrates ?

Les démocrates voudraient que la mauvaise publicité qui entoure la destitution fasse comprendre aux Américains ce que Trump a fait de mal. Mais c’est l’inverse qui se produit. La procédure de destitution fait de l’ombre aux démocrates. Par exemple, la sélection du candidat démocrate pour les élections présidentielles est d’un bien faible intérêt médiatique en comparaison des auditions pour la destitution de Trump. Il faut dire qu’aucun candidat démocrate ne possède un charisme équivalent à celui de Trump.

3. Que reprochent les républicains aux démocrates ?

Les dirigeants républicains vont tenter de démontrer que les démocrates sont très corrompus et que Joe Biden et Barrack Obama trempaient dans des réseaux de corruption. Deux rapports d’enquête sur les agissements du FBI pendant la campagne électorale de 2016 doivent être bientôt publiés. Ils devraient procurer des munitions aux républicains. Peu importe que ces rapports contiennent réellement ou non des preuves d’une corruption démocrate. Ils serviront à détourner l’attention du public des agissements de Trump et à entretenir une certaine confusion.

4. La vérité pourrait-elle triompher ?

La preuve contre Trump n’est que circonstancielle. Personne n’est venu dire à la Chambre des représentants qu’il avait directement entendu Trump marchander de l’aide militaire à l’Ukraine contre une enquête gouvernementale sur les Biden. Mais la Maison-Blanche refuse de laisser ses employés témoigner et elle refuse de remettre les documents qui pourraient être incriminants. Étant donné l’absence de preuve directe, il sera facile aux républicains de mobiliser leur électorat en faveur de Trump. De plus, l’opinion publique américaine est devenue à ce point polarisée qu’à peu près plus personne n’écoute les arguments de la partie adverse.

5. Qu’est-ce que cela signifie pour les États-Unis ?

Quand les élus et la société américaine sont à ce point divisés, les États-Unis s’affaiblissent. En plus, cette semaine, plusieurs témoins sont venus expliquer à la Chambre des représentants combien Trump et son gouvernement avaient une épouvantable réputation à l’étranger. Mais peu importe. Le procès pour destitution fera à Trump et aux républicains un bien beau cadeau de Noël.