/weekend
Navigation

Des Québécois derrière Scooby-Doo

Scooby-Doo
Photo Chantal Poirier Ella Louise Allaire, fondatrice du studio Monlove, et Martin Lord Ferguson, agent de contenu en chef, ont imaginé la nouvelle histoire du spectacle de Scooby-Doo.

Coup d'oeil sur cet article

La nouvelle comédie musicale familiale Scooby-Doo ! et la Légende de l’Eldorado partira en tournée à travers l’Amérique du Nord le printemps prochain. Et c’est la compagnie montréa­laise Monlove qui est derrière sa création, en collaboration avec Warner Bros. Le Journal est allé à la rencontre de l’équipe qui ne manque pas d’imagination pour faire rêver les spectateurs, jeunes et moins jeunes.  

De l’extérieur, les bureaux de Monlove ne laissent rien présager. Situés rue Frontenac, tout près de l’avenue du Mont-Royal, les locaux renferment pourtant de petits trésors. Dès notre arrivée, on est accueilli par trois marionnettes géantes qui ont été utilisées dans le spectacle Opération Noisettes & Amis. Et quelques minutes plus tard, on fera la rencontre du fameux Scooby-Doo, qui mesure 6 pieds et 3 pouces.  

Yohan Gingras, directeur artistique au contenu vidéo, est responsable de tout l’aspect vidéo du spectacle.
Photo Chantal Poirier
Yohan Gingras, directeur artistique au contenu vidéo, est responsable de tout l’aspect vidéo du spectacle.

On pourrait penser que la compagnie québécoise n’est responsable que d’un aspect de ce nouveau spectacle sous la bannière américaine Warner Bros., mais la vérité est tout autre. Dans les faits, Monlove a conçu tout le spectacle de A à Z, depuis l’histoire jusqu’aux marionnettes animées, en passant par les décors, la vidéo et la musique.  

« Ça faisait plusieurs années qu’on discutait avec Warner Bros. pour adapter des franchises, dont celle de Scooby Doo, indique la fondatrice de Monlove, Ella Louise Allaire. On leur a soumis un projet et ils sont tombés en amour. »  

C’est en 2005 qu’Ella Louise Allaire a fondé Monlove, avec l’appui de son conjoint, Martin Lord Ferguson, qui agit comme agent de contenu en chef. Aupa­ravant, les deux avaient entre autres travaillé pour le Cirque du Soleil à Las Vegas, sur le spectacle .  

Après différents projets, dont plusieurs musiques pour le Cirque du Soleil, Monlove décidait de se lancer dans l’adaptation scénique des trois films de la franchise Ice Age (L’ère de glace). « On a eu l’opportunité de le présenter au grand patron de Fox, relate Ella Louise Allaire. Il a adoré le concept du spectacle. »  

Leur adaptation a commencé à Londres et s’est retrouvée en tournée pendant près de cinq ans. « Dans cette foulée-là, on a décidé de continuer à faire des adaptations, car c’est un langage qu’on aimait », explique la fondatrice.  

Spectacle musical  

Le nouveau spectacle Scooby-Doo ! et la Légende de l’Eldorado, Monlove le conçoit depuis quatre ans. En ce moment, de 20 à 25 employés de la compagnie travaillent sur la création. Après les Fêtes, leur nombre triplera.  

« On a imaginé le spectacle un peu comme un film de Pixar, mentionne Martin­­­ Lord Ferguson. C’est une production familiale qui plaît aux enfants, mais qui peut aussi intéresser les ados et les adultes. Il y a une couleur des années 1970, avec la musique de Pink Floyd et The Doors. »  

Très musical, le spectacle compte 16 chansons. « Les dialogues sont aussi souvent chantés, dit Martin. Toute l’histoire avance beaucoup en musique. »  

Pierre Boileau, metteur en scène, pose devant les story-boards du spectacle.
Photo Chantal Poirier
Pierre Boileau, metteur en scène, pose devant les story-boards du spectacle.

Dans les bureaux de la compagnie, on peut voir sur un mur une série de dessins qui représentent l’histoire du spectacle. « On en a fait 300, indique Martin. Après, il a fallu voir comment on confectionnait les marionnettes. »  

Le créateur affirme que l’expertise en marionnettes géantes animées que possède Monlove n’est partagée que par « quatre ou cinq autres compagnies dans le monde ».  

La marionnette de Scooby-Doo mesure 6 pieds et 3 pouces.
Photo Chantal Poirier
La marionnette de Scooby-Doo mesure 6 pieds et 3 pouces.

  

Avenir reluisant   

Pourquoi ne sommes-nous pas vraiment au courant que de telles productions d’envergure internationale sont conçues entièrement à Montréal ?   

« On a beaucoup travaillé à l’étranger, répond Ella. Quand on travaillait avec des partenaires de Los Angeles, on ne faisait pas beaucoup de produits pour des acheteurs québécois. »  

L’avenir s’annonce très reluisant pour Monlove, qui n’est pas strictement associée à Warner Bros. « Nous avons toutefois d’autres projets en chantier avec eux, car ils ont un gros éventail », mentionne Martin.   

Pourraient-ils faire un spectacle sur Les Pierrafeu, par exemple ?  

« C’est une bonne idée ! répond Ella. Ils sont eux aussi avec Hanna-Barbera­­­ [les mêmes producteurs que Scooby-Doo]. On verra. On a aussi été approchés par d’autres compagnies pour adapter des films, dont certains québécois. »  

La tournée Scooby-Doo ! et la Légende de l’Eldorado sera présentée le 29 mars, en français et en anglais, à la Place Bell de Laval. Pour les détails : scoobylivetour.com .  

Monlove en vrac    

  • Créée en 2005, elle est reconnue pour ses créations scéniques à grand déploiement et son atelier de marionnettes­­­.  
  • Ses créations Opération noisettes & amis (The Nut Job Live & Friends), Venus­­­ of Paris et L’Âge de glace (Ice Age Live ! A Mammoth Adventure) ont été vues dans 48 pays et traduites dans 12 langues.  
  • Le nouveau spectacle Scooby Doo ! et la Légende de l’Eldorado (Scooby-­Doo and The Lost City of Gold) coïncide avec le 50e anniversaire de Scooby-Doo.  
  • La tournée sera présentée dans plus de 30 pays dans le monde, jusqu’en 2024.  
  • Des acteurs québécois et étrangers prêteront leur voix aux marionnettes. La distribution sera annoncée prochainement­­­.  
  • Frank Welker, qui fait la voix de Scooby­­­ Doo depuis 50 ans, collaborera au nouveau spectacle.