/finance
Navigation

Nombreuses réactions au décès de Claude Béland

Nombreuses réactions au décès de Claude Béland
JOEL LEMAY/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

De nombreuses personnes n'ont pas tardé à faire part de leurs condoléances et sympathies suite à l'annonce du décès de l'ancien président du Mouvement Desjardins, Claude Béland, ainsi qu'à souligner son apport au Québec.  

• À lire aussi: L'ancien président de Desjardins Claude Béland est décédé  

Voici quelques-unes des réactions:  

«J’apprends avec tristesse le décès de M. Claude Béland, ex-président du Mouvement Desjardins. Il fut très impliqué socialement pour faire avancer le Québec. J'offre mes sincères condoléances à toute sa famille et ses proches», a indiqué le premier ministre du Québec, François Legault, sur son compte Twitter.  

--- 

«Pour ériger une nation, il faut des géants. Pour incarner l’héritage d’Alphonse Desjardins, il fallait un homme qui en soit digne. Je pleure comme tant d’autres Québécois et Québécoises le départ de Claude Béland. Surtout, je salue un héritage dont ses successeurs doivent s’inspirer», a déclaré le chef du Bloc québécois Yves-François Blanchet par communiqué. 

---  

«Claude Béland était un grand Québécois; épris de démocratie, citoyen engagé, dévoué envers sa société. À la fois indéfectible défenseur du mouvement coopératif et critique lorsque ce dernier s’égarait», a confié l'ancien ministre péquiste Bernard Drainville, sur son compte Twitter.  

---  

«Lorsqu'il est arrivé à la tête du Mouvement, il projetait l'image d'une personne qui inspirait beaucoup, qui allait entraîner un renouveau. Très rassembleur, il a été un grand leader», a jugé son successeur, l'ancien président du Mouvement Desjardins Alban D'Amours, en entrevue à TVA Nouvelles.  

«Je lui dois beaucoup. J'ai toujours dit que je suis allé à son école. [...] J'ai beaucoup d'admiration pour lui, et beaucoup de respect», a-t-il ajouté.  

---  

«Un grand homme public s’est éteint. Un pilier du mouvement coopératif et un grand défenseur de la réforme démocratique du mode de scrutin. M. Béland, le Québec se souviendra de vous comme un homme qui savait mettre l’économie et la finance au service de l’intérêt public», a écrit le co-porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, sur Twitter.  

---  

«J’ai connu Claude Béland et c’étant avant tout un homme BON. Il était engagé dans plusieurs nobles causes qui devenaient plus grandes à cause de son engagement. Merci à lui», a commenté le député caquiste Mario Asselin.  

---  

«Claude Béland n'est plus. Grand bâtisseur du mouvement coopératif québécois, figure importante de notre économie moderne. Un humaniste épris de justice sociale et de démocratie avec de grandes ambitions pour notre nation. Que son souvenir nous inspire à nous dépasser», a écrit sur Twitter Pascal Bérubé, chef intérimaire du PQ.  

---  

«Le Québec perd un grand homme, qui fut un ardent promoteur des valeurs coopératives. Il a certes été, à l'occasion, critique à l'égard de Desjardins, mais cela témoignait en même temps de son attachement profond envers cette institution coopérative, dont il a assumé la présidence à un moment charnière de son histoire. Nous lui devons beaucoup et, au nom de tous les membres du conseil d'administration, des administrateurs élus des caisses ainsi que de tout le personnel, je prie son épouse Lise, ses enfants et nombreux petits-enfants d'accepter nos plus sincères condoléances», a déclaré par communiqué Guy Cormier, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins.  

---  

«Nous apprenons le décès de Claude Béland, ancien président du Mouvement des caisses Desjardins. Toutes nos condoléances à sa famille et ses proches», a réagi Pierre Arcand, chef intérimaire du Parti libéral du Québec.  

---  

«Il a permis à Desjardins de devenir l'institution financière qu'elle est devenue aujourd'hui en assurant une restructuration complète de l'organisation [...] pour permettre à Desjardins de poursuivre son développement et de mieux concurrencer les banques», a raconté André Chapleau, un ami et proche collaborateur de Claude Béland, en entrevue à TVA Nouvelles.  

«C'était un grand humaniste. Un philosophe même, à certains égards. Desjardins, pour lui, [...] c'était une organisation qui aidait les gens à se prendre en main, à développer leur milieu», a-t-il ajouté.  

---  

«Claude Béland aura été, tout au long de sa vie, un grand défenseur de l’économie au service des gens, et je tiens à saluer son implication sociale et son immense contribution au mouvement coopératif québécois. Mes condoléances à sa famille et à ses proches», a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante, sur Twitter.  

---  

«Deux choses s'imposent quand je pense à Claude Béland: la force de ses convictions face aux vents contraires, et la simple bonté. J'espère voir des funérailles nationales pour un géant comme lui. Condoléances à sa famille et à ses proches», a appelé l'économiste et ancien politicien Jean-Martin Aussant sur Twitter.  

---  

«Le Québec perd aujourd’hui un homme engagé, un bâtisseur de notre économie moderne. Ardent défenseur des valeurs coopératives, Claude Béland aura présidé au renouveau du Mouvement @DesjardinsCoop. Condoléances à sa famille et à ses proches», a écrit le président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, sur Twitter.  

---  

«Claude Béland était un grand homme et un grand bâtisseur du Québec. Nos pensées sont avec sa famille et ses proches», a exprimé sur son compte Twitter le premier ministre Justin Trudeau.  

---  

«Le Québec a perdu l’un des grands leaders québécois, Claude Béland. Je l’ai connu personnellement et le personnage en privé est aussi gentil, affable et intelligent que le personnage public. Mes condoléances à la famille Béland», a confié le président de la firme de sondage Léger, Jean-Marc Léger, sur Twitter.  

---  

«Le décès de Me Claude Béland est une perte incommensurable à la fois pour sa famille et pour ses proches, mais aussi pour le Québec tout entier dont, après avoir été le grand développeur économique et financier, il était devenu la conscience sociale et éthique», a souligné par communiqué le président d'Éduc'alcool, Hubert Sacy. Claude Béland a été le premier président du Conseil d'éthique de l'industrie québécoise des boissons alcooliques, de 2005 à 2016.

---

«On ignore trop l’ampleur qu’il a donné au Québec économique. C’était un homme modeste, sans vantardise. C’est bon de crier haut et fort que Claude Béland a été un joueur très important dans l’affranchissement et la mentalité économique des Québécois», a commenté le chroniqueur Gilles Proulx.

  • ÉCOUTEZ son commentaire à l'émission Politiquement incorrect à QUB Radio: