/lifestyle/columnists
Navigation

Qu’est-ce qui se passe avec ma fille?

Coup d'oeil sur cet article

Ma fille est mère de deux enfants et en couple depuis dix ans. Elle a un bon emploi et rien ne semble clocher dans sa vie de famille. Mais depuis quelque temps, elle a recommencé à se ronger les ongles comme elle le faisait jusqu’à l’âge de 12 ans quand on lui a fait voir un psy qui lui avait fait passer cette vilaine manie. Il semble qu’elle souffrait alors d’angoisse de performance et que cela était à l’origine de son tic. 

Mon mari et moi lui avons fait remarquer que pour une personne dans sa position ça ne faisait pas très sérieux de se ronger les ongles ainsi, et on a clairement senti que notre remarque l’avait choquée. Elle a réagi en s’abstenant de nous visiter pour un moment. Mais dès que l’occasion de se voir s’est présentée, on a constaté, en lui regardant les mains, que rien ne s’était amélioré.  

Qu’est-ce qui peut pousser une adulte belle, en santé et heureuse, à se mutiler ainsi? Pensez-vous que c’est son problème d’enfance qui refait surface? Comment peut-elle accepter de donner un si mauvais exemple à ses enfants? Mon mari et moi on cherche un moyen de la réveiller. Aidez-nous! 

Anonyme 

L’onychophagie (se ronger les ongles) dont était affectée votre fille autrefois étant générée par un stress de performance, il se pourrait très bien que la reprise de cette manie s’explique par le retour d’une certaine forme de stress dans sa vie. Comme on dit aux parents d’enfants qui se rongent les ongles qu’il est contreproductif de les réprimander ou de les punir, je dirais qu’il en sera pareil avec votre fille si vous continuez à la semoncer pour sa vilaine habitude. Il serait plus approprié de prendre quelques moments d’intimité avec elle pour faire un rapprochement avec son passé et l’inciter à vous dévoiler d’où lui vient son stress actuel? Dans un premier temps vous pouvez lui suggérer la relaxation, des exercices de respiration ou encore le yoga pour améliorer son état. Mais vous devez rester consciente qu’il ne s’agit plus d’une enfant, et qu’à moins d’avoir un haut niveau d’intimité avec elle, vous allez devoir marcher sur des œufs pour qu’elle s’ouvre à vous.