/world/middleeast
Navigation

Deux roquettes tirées de Gaza vers Israël

Coup d'oeil sur cet article

Deux roquettes ont été tirées mardi de la bande de Gaza vers le sud d’Israël, dont l’une a été interceptée par un système antimissile, a indiqué l’armée israélienne, deux semaines après un épisode de violence entre l’État hébreu et un groupe armé à Gaza. 

Quelques minutes plus tôt, la sirène d’alerte avait retenti aux alentours de la ville israélienne de Sdérot, proche de l’enclave palestinienne. 

« Deux tirs ont été identifiés du territoire de la bande de Gaza vers le territoire israélien », a affirmé l’armée dans un communiqué, précisant que l’un des deux projectiles avait été intercepté par le bouclier antimissile « Dôme de fer ». 

Elle n’a pas spécifié ce qu’il était advenu de l’autre projectile. 

Ces tirs surviennent près de deux semaines après la fin d’un cycle de violences entre Gaza et Israël. 

Le 12 novembre, l’armée israélienne avait mené une opération ciblée dans le territoire palestinien contre un commandant du groupe armé Jihad islamique, qui avait répliqué avec un tir de barrage de roquettes sur Israël. 

En réponse à ces roquettes, l’armée israélienne avait multiplié les frappes sur l’enclave visant, selon elle, des éléments du Jihad islamique. 

Après deux jours d’affrontements, qui ont fait 35 morts dans la bande de Gaza et aucun en Israël, cible de 450 roquettes, le Jihad islamique et l’État hébreu avaient approuvé un cessez-le-feu précaire entré en vigueur le 14 novembre.