/entertainment/shows
Navigation

Martha Wainwright séduit l’Outremont avec son nouveau spectacle

Martha Wainwright séduit l’Outremont avec son nouveau spectacle
Photo Agence QMI, MARIO BEAUREGARD

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Martha Wainwright était de retour au théâtre Outremont, mardi soir, avec son nouveau spectacle «Body and Soul», où la salle, qui affichait quasiment complet, lui a réservé un accueil très chaleureux, le public étant complètement sous le charme de la chanteuse. 

Il faut dire que Martha Wainwright se sentait confortable, un peu comme à la maison, dans cette salle qu’elle affectionne particulièrement. 

Dès son entrée en scène, seule avec sa guitare, elle a détaillé le programme avec franchise. «Ce soir, ça va être toute une expérience. Je pensais au départ faire ce show en solo, mais cette semaine, j’ai rencontré plein de gens sur la rue à qui j’ai proposé de venir chanter avec moi. On va y aller comme ça...» 

Martha Wainwright séduit l’Outremont avec son nouveau spectacle
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Avec sa désinvolture naturelle, son charme élégant, ses chansons intimes et sa magnifique voix suave, Martha Wainwright était en pleine confiance pour d’abord interpréter quelques titres de son répertoire en solo, d’un peu toutes les époques, mais aussi quelques titres originaux jamais présentés auparavant, sans oublier des classiques des soeurs McGarrigle. 

«Je ne peux pas chanter trop doucement parce que mes enfants vont s’endormir, a-t-elle lancé en rigolant. Ils sont dans la salle. Comme c’est rare que je fasse un concert à Montréal, je voulais qu’ils soient là.» 

Elle a ensuite invité le pianiste Tom Mennier, avec lequel elle joue depuis plus de 20 ans, à venir la rejoindre pour une chanson. Il a ensuite été suivi par Lily Lanken, la cousine de Martha, qui est venue partager la sublime Far Away

La famille est certainement une des choses les plus importantes pour la chanteuse et elle n’a pas résisté à l’envie d’inviter Anna et Jane McGarrigle, les soeurs de sa mère, ainsi que plusieurs autres membres de la famille, dont son fils Arcangelo avec son violon. 

Martha Wainwright séduit l’Outremont avec son nouveau spectacle
Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Dans un joyeux bazar, la troupe familiale a fait une émouvante version de Cheminant la ville, suivi de Entre la jeunesse et la sagesse et Matapedia des soeurs McGarrigle, 

«On va faire un grand spectacle, le 5 février, avec la famille et mon frère Rufus, pour les dix ans du décès de ma mère. On profite de ce soir pour... répéter!» 

Au moment d’écrire ces lignes, la famille Wainwright improvisait un mini-concert de Noël avec Il est né le divin enfant, alors que d’autres invités attendaient toujours en coulisse. Une soirée totalement brouillonne et improvisée, mais tellement réjouissante, 

En première partie, La Force, Ariel Engle de son vrai nom, avait mis la table, avec ses morceaux d’électro-pop, histoire de bien amorcer cette veillée, placée sous le signe de la simplicité et de la convivialité.