/news/politics
Navigation

Sondage Léger-Le Journal: la lune de miel de François Legault continue, mais...

La CAQ a perdu six points de pourcentage dans les intentions de vote depuis le printemps

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois envoient un premier avertissement au gouvernement Legault, qui perd des plumes auprès de l’électorat, plombé par le dossier des maternelles 4 ans.  

• À lire aussi: François Legault pas surpris de la perte d’appuis de la CAQ 

• À lire aussi: Catherine Dorion n’est pas un «monstre», dit Manon Massé 

• À lire aussi: Les partisans libéraux préfèrent Denis Coderre à la tête du PLQ  

La CAQ, qui caracole en tête des intentions de vote depuis son élection, a perdu six points de pourcentage depuis le printemps, révèle un sondage Léger-Le Journal.     

Une baisse qui profite à la fois au PLQ et au PQ, qui voient leurs appuis gonfler à l’aube de leur course au leadership respective. Pendant ce temps, malgré une grande visibilité médiatique, les solidaires chutent de cinq points.     

«On ne peut pas dire que c’est la fin de la lune de miel (pour la CAQ), c’est le premier repli, c’est le premier drapeau rouge», analyse le sondeur Jean-Marc Léger. Il signale que le taux de satisfaction à l’égard du gouvernement est encore élevé.     

Et les décisions de la CAQ ne plaisent pas qu’aux caquistes, elles séduisent aussi une majorité de sympathisants péquistes. François Legault «réussit à vampiriser le vote du PQ», observe le PDG de la firme Léger.     

Partielle de Jean-Talon   

Si les libéraux peuvent pousser un soupir de soulagement, rien n’indique que la hausse de leur score se reflétera à l’élection partielle de la circonscription de Jean-Talon, considérée jusqu’ici comme un de leur château fort.     

La CAQ est toujours très populaire à Québec (49 %), alors que les troupes de Pierre Arcand ne récoltent que 17 % des intentions de vote dans la Capitale-Nationale.    

«Ce n’est pas gagné d’avance pour les libéraux, loin de là», précise Jean-Marc Léger.     

Les «sparages» de QS   

La grande présence de Catherine Dorion dans l’espace médiatique, notamment en raison de ses tenues vestimentaires, et une prise de position ferme en faveur de l’indépendance n’aura pas permis à Québec solidaire de s’attirer la faveur d’une plus grande partie de l’électorat.     

«À QS, malgré tous les sparages qu’ils font, ils ont eu 15 % aux dernières élections, là, ils sont à 10 %», indique le sondeur.     

Les Québécois sont particulièrement satisfaits des gestes du gouvernement Legault portant sur l’aide aux familles, au développement économique et à la gestion des finances publiques. Ce qui fait le plus mal à la CAQ, c’est l’implantation des classes de maternelle 4 ans, un engagement électoral pour lequel François Legault a personnellement mis son siège en jeu.      

Quelque 45 % des Québécois sont insatisfaits du gouvernement dans ce dossier, contre 29 % qui l’appuient. Malgré les récents cafouillages de Simon Jolin-Barrette, la gestion de la CAQ en immigration est mieux perçue dans l’électorat (39 % satisfaits, 44 % insatisfaits).   

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.