/sports/baseball
Navigation

La générosité de Justin Verlander envers Abraham Toro

Le lanceur a offert un cadeau luxueux à Abraham Toro.

Abraham Toro
Photo Chantal Poirier Abraham Toro

Coup d'oeil sur cet article

Abraham Toro a vécu plusieurs premières cette saison avec les Astros. Celle dont il se souviendra longtemps est son rôle important dans le match sans point ni coup sûr de Justin Verlander contre le Blue Jays de Toronto, le 1er septembre dernier. D’ailleurs, le vétéran lanceur n’a pas hésité à lui démontrer sa gratitude.   

• À lire aussi: Abraham Toro pourrait jouer à plusieurs positions en 2020

• À lire aussi: L’incroyable saison d’Abraham Toro  

Dans les jours qui ont suivi l’exploit, Verlander a offert une montre Rolex de la série Batman (valeur approximative de 15 000$ US) au Québécois pour souligner son apport dans la victoire de la formation du Texas.      

«Pour être honnête, je ne connais pas le prix de la montre, a expliqué Toro en souriant. Je n’avais rien demandé, car j’avais seulement fait mon travail sur le terrain. Il n’avait pas à me remercier.      

«Lorsqu’il m’a acheté ce cadeau, on m’a expliqué que c’est une sorte de règle non écrite. Le lanceur doit acheter quelque chose au joueur qui l’a plus aidé à lancer son match sans point ni coup sûr.»     

Lors de l’entretien avec Le Journal de Montréal, il ne portait pas son précieux bijou.      

«Elle est bien cachée à la maison!»     

  

Justin Verlander le 1er septembre 2019
AFP
Justin Verlander le 1er septembre 2019

  

Bien accueilli   

En plus de frapper un circuit de deux points à la neuvième manche, Toro avait aussi réussi quelques beaux jeux défensifs durant cette rencontre contre les Blue Jays.      

«C’est vraiment lors de cette journée que j’ai gagné le respect de mes coéquipiers», a souligné Toro.      

Cette performance s’est produite alors qu’il était dans les majeures depuis quelques jours seulement. Toutefois, les vétérans des Astros l’ont bien accueilli dans le giron de l’équipe dès qu’il a mis le pied dans le vestiaire.      

«L’accueil était super et ils se souvenaient de moi en raison de mes performances au camp d’entraînement. Ils m’ont simplement dit de ne pas essayer d’en faire trop et d’être détendu.      

«Ils m’ont aussi mentionné de ne rien changer dans mes habitudes et de simplement jouer au baseball.»     

  

Abraham Toro
AFP