/entertainment/shows
Navigation

L’incroyable talent de Chléa Giguère

La Québécoise a dansé des deux côtés de l’Atlantique cette année

Chl�a Gigu�re, une jeune danseuse de 14 ans qui s�est rendue en demi-finale de lՎmission La France a un incroyable talent (et aux duels de R�volution)
Photo Ben Pelosse Après avoir dansé devant des millions de téléspectateurs des deux côtés de l’océan Atlantique, Chléa Giguère jouera dans Casse-Noisette.

Coup d'oeil sur cet article

Chléa Giguère connaît un automne trépidant. La France a un incroyable talent et Révolution ont beau être choses du passé, la jeune Québécoise de 14 ans maintient sa folle vitesse de croisière et s’apprête à monter sur scène dans Casse-Noisette. 

Rencontrée mercredi après-midi aux Grands Ballets Canadiens de Montréal, l’adolescente affiche un grand sourire quand on mentionne son agenda des derniers mois, composé de pratiques, de répétitions, de séances d’entraînement, d’allers-retours Montréal-Paris, d’enregistrements télé et — bien entendu — de cours en tous genres. Elle vient d’ailleurs d’entamer sa troisième année à l’École supérieure de ballet du Québec. 

En entrevue, Chléa Giguère cite l’évidence : septembre, octobre et novembre n’ont pas été ennuyants. «Je suis toujours en train de faire ce que j’aime : danser. Pour moi, c’est amusant. Quand je danse, j’oublie la fatigue. Mon énergie revient automatiquement.»

Des millions de téléspectateurs 

Le parcours de Chléa Giguère à Incroyable talent s’est arrêté mardi soir en France, alors que M6 diffusait la première demi-finale du populaire concours. Devant 3,1 millions de téléspectateurs, la ballerine a comblé le jury en exécutant une chorégraphie sur Somnambule de Cœur de pirate. Hélène Ségara s’est dite «touchée et impressionnée», Marianne James a souhaité qu’elle tienne la vedette d’une comédie musicale, et Sugar Sammy a parlé d’une élégance et d’une maturité rares. 

Chléa Giguère à <i>La France a un incroyable talent</i>.
Photo courtoisie, Lou Breton/M6
Chléa Giguère à La France a un incroyable talent.

Malgré cette cascade de commentaires élogieux, Chléa n’a pas atteint la finale, un résultat qui n’affecte nullement son humeur. «Je suis contente, lance-t-elle. J’ai travaillé vraiment fort. Les juges m’ont dit que j’avais un bel avenir en danse.» 

«Ça donne du courage pour la suite, ajoute-t-elle. C’était mon premier voyage en France. C’était mon rêve d’y aller.» 

Soutien des parents 

Chléa Giguère a commencé à danser à l’âge de trois ans, après avoir regardé le film d’animation Happy Feet. Depuis ce jour, elle n’a jamais arrêté. Ses parents l’encouragent beaucoup à parfaire son art, auquel elle consacre quatre heures par jour, sept jours par semaine.  

«Ils sont super, déclare Chléa. La danse, ça coûte cher et c’est très demandant. Mais ils nous amènent partout, ma sœur (Hailey, 13 ans) et moi. Ils sont toujours présents. Ils viennent voir presque tous nos spectacles.» 

Cet automne, ils étaient à ses côtés durant son deuxième passage à Révolution, qui a pris fin à l’étape des face-à-face. Et ils seront assurément au parterre quand elle reprendra le rôle de Clara dans Casse-Noisette, qui s’arrêtera au Grand Théâtre de Québec du 5 au 8 décembre, avant d’investir la Place des Arts de Montréal du 12 au 30 décembre. 

«La danse, c’est une façon de parler en bougeant, souligne la jeune étoile. Il y a toujours un défi. Il y a toujours quelque chose que tu peux améliorer. Je danserais jour et nuit si c’était possible.»