/finance/business
Navigation

Pizza Salvatoré vise 50 restaurants

L’entreprise veut s’attaquer au marché montréalais

Les propriétaires Frédéric, Sébastien, Guillaume Jr. et Élisabeth Abbatiello ont expliqué leur plan d’expansion mardi.
Photo Jean-François Desgagnés Les propriétaires Frédéric, Sébastien, Guillaume Jr. et Élisabeth Abbatiello ont expliqué leur plan d’expansion mardi.

Coup d'oeil sur cet article

Pizza Salvatoré passe à l’offensive. La chaîne prévoit ouvrir 35 nouveaux restaurants d’ici cinq ans pour atteindre les 50 points de vente. Les investissements se chiffreront à plusieurs «dizaines de millions de dollars».

«Nous regardons pour prendre de l’expansion vers Montréal. Il y a une demande pour notre concept. On vise les villes les plus peuplées. À Québec, le marché est presque complet», révèle Guillaume Jr. Abbatiello, responsable du développement des affaires pour l’entreprise familiale.

Présentement, Pizza Salvatoré, qui est connu pour sa formule de buffet à volonté, compte 15 points de vente, entre autres, à Québec, dans Chaudière-Appalaches et au Saguenay–Lac-Saint-Jean.

De 300 à 1000 employés

Ce n’est pas la première fois que l’enseigne, dont le siège social est basé dans la Capitale-Nationale, tentera de prendre de l’expansion vers Montréal. La dernière aventure, qui remonte à plus de 20 ans, n’avait toutefois pas été concluante.

L’ouverture des nouveaux restaurants se fera avec l’aide de franchisés. La maison mère prévoit également ouvrir des points de vente. Grâce à cette expansion, l’entreprise devrait passer de 300 à environ 1000 employés.

Entre 325 000 $ et 350 000 $

Plusieurs villes sont déjà ciblées par la direction, comme Victoriaville, Boucherville, Mirabel, Drummondville, Laval et Longueuil. L’entreprise vise aussi à consolider sa présence dans des régions comme Chicoutimi et Lévis.

Chaque nouvelle ouverture de restaurant nécessitera des investissements qui varieront entre 325 000 $ et 350 000 $.

«L’an dernier, nous avons acheté le franchiseur de nos parents. Depuis, nous avons vu nos ventes bondir de 27 %. Nous sommes aujourd’hui assez solides pour pousser notre expansion», dit M. Abbatiello, qui fait partie de la troisième génération familiale à la tête de l’entreprise.

«Avant, nous étions spécialisés dans les comptoirs avec livraison. C’est un concept que nous ne poussons plus. Les prochaines ouvertures ne seront que des restaurants où les gens vont pouvoir s’asseoir», ajoute l’homme d’affaires.


► Au cours de la dernière année, Pizza Salvatoré, qui a vu le jour en 1964 à Saint-Georges-de-Beauce, a revu son image de marque. Un nouveau site internet sera aussi lancé prochainement.