/24m
Navigation

Environnement: Vanier vise le développement durable

Environnement: Vanier vise le développement durable
BÉATRICE ROY-BRUNET/24 HEURES/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Le Cégep Vanier est pour le moment le seul établissement collégial montréalais à avoir signé l'Accord des objectifs de développement durable (ODD), qui sera présenté lors de la conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Madrid, en Espagne, en décembre.

L'accord réunit plus de 200 établissements d’enseignement supérieur à travers le monde et déclare «une urgence climatique» ainsi que la nécessité «d’un changement radical de la société pour lutter contre la menace croissante du changement climatique».

Les établissements signataires s’engagent à mobiliser plus de ressources pour la recherche au sujet des changements climatiques, à augmenter le nombre de cours abordant la durabilité dans ses programmes d’enseignement et à devenir carboneutre d'ici 2030 ou 2050 (la date reste à déterminer pour le Cégep Vanier).

Il s’agit d’un grand changement pour l’institution basée dans l’arrondissement de Saint-Laurent, souligne Marya Grant, du département des services aux étudiants, qui fait partie du groupe de participants à l’origine de l’idée.

«Nous avons été des leaders silencieux dans le développement durable, mais ça nous amène à un autre niveau», a-t-elle souligné jeudi.

L’augmentation des cours et des ressources en matière d’environnement devrait d’ailleurs avoir un impact direct sur les étudiants, avance Mme Grant.

«On veut aider nos étudiants à avoir les compétences dont ils ont besoin pour le développement durable», a-t-elle poursuivi.

Initiative des professeurs

Selon Mme Grant, la signature de cette lettre part de l'initiative d'un groupe de professeurs déjà engagés dans le développement durable sur le campus, et répond également à une demande de la communauté.

Le conseil d’administration a ainsi signalé son engagement à l’action climatique en incluant l’établissement parmi les signataires de cet accord le 19 novembre dernier.

L’établissement rejoint les rangs de certaines universités montréalaises, qui font également partie de l'initiative. L’Université Concordia, l'Université de Montréal et l'Université du Québec à Montréal sont du nombre.