/world/pacificasia
Navigation

Peste porcine: la Chine multiplie par cinq ses importations de porc

FRANCE-BREEDING-PIG-STRAW
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Pékin, Chine | La Chine devrait multiplier par au moins cinq ses importations de porc cette année, en réponse à l'épidémie de peste porcine africaine qui a décimé son cheptel, a fait savoir jeudi le ministère du Commerce.

Apparue en août 2018 dans le nord-est du pays, l'épizootie a entraîné l'abattage de plus d'un million de cochons, selon un chiffre officiel considéré comme très sous-évalué.

Le porc étant de loin la viande la plus consommée en Chine, la maladie a fait doubler les prix sur un an en octobre dernier. Les prix des autres viandes ont également flambé.

En réaction, Pékin a puisé dans ses réserves et augmenté les importations, a déclaré devant la presse le porte-parole du ministère du Commerce, Gao Feng.

Les importations totales devraient ainsi dépasser 6 millions de tonnes cette année, contre 1,2 million l'an dernier.

La Chine continuera «à encourager l'accroissement des importations», a assuré le porte-parole.

La hausse de l'offre a entraîné depuis début novembre une baisse de 16,5 % des prix du porc, a-t-il précisé.

La demande chinoise a bénéficié notamment aux producteurs européens, dont les exportations vers la Chine ont augmenté de 37 % entre janvier et avril, selon des chiffres de la Commission européenne.