/investigations/police
Navigation

Tentative de meurtre par empoisonnement en prison

Le criminel influent Sergio Piccirilli a déjà eu sa tête à prix en 2016

Sergio Piccirilli
Photo d'archives Sergio Piccirilli

Coup d'oeil sur cet article

Un criminel influent lié aussi bien aux motards qu’à la mafia a été victime d’une tentative de meurtre le mois dernier au pénitencier de Drummondville après avoir bu une boisson empoisonnée.

Incarcéré depuis 2016, Sergio Piccirilli venait tout juste de terminer son repas, le 3 octobre, lorsqu’il a commencé à éprouver des difficultés respiratoires importantes, selon ce que notre Bureau d’enquête a pu apprendre.

Des analyses en laboratoire du contenu de son lunch ont permis de déterminer que la substance chimique et toxique ayant failli tuer l’homme de 59 ans avait été mise dans sa boisson.

Toujours selon nos informations, Piccirilli a passé plusieurs jours aux soins intensifs après l’événement, avant d’être transféré dans un autre pénitencier.

La Sûreté du Québec (SQ) tente maintenant d’éclaircir les circonstances de la tentative d’assassinat.

« Nous avons effectivement ouvert une enquête criminelle sur cet événement », a confirmé l’inspecteur Guy Lapointe, directeur des communications de la SQ.

Celui-ci ne pouvait pas en dire davantage pour ne pas nuire aux démarches en cours.

Enquête

« Nous examinons les circonstances entourant ces incidents et nous prenons les mesures qui s’imposent afin d’assurer la sécurité [...] des détenus, du personnel, des établissements, et du public », ont de leur côté indiqué au Journal les Services correctionnels Canada.

Sergio Piccirilli, surnommé Grizzly­­­, a déjà eu sa tête mise à prix par la mafia en 2016. Dix ans auparavant, il avait aussi eu des menaces de mort de la part du clan Rizzuto après s’être retrouvé au cœur d’un conflit.

Cet ami d’enfance du Hells Angels Salvatore Cazetta devient le deuxième criminel d’envergure à être empoisonné en détention. À l’été 2013, Giuseppe De Vito était trouvé mort dans sa cellule du pénitencier de Donnacona après avoir absorbé du cyanure.

Défaite en cour

Picirilli a été débouté en Cour d’appel cette semaine, alors qu’il voulait faire invalider la sentence de 15 ans de prison qui lui a été infligée au terme d’un deuxième procès pour gangstérisme en 2016.

Il dirigeait une organisation mêlée au trafic de drogues (méthamphétamine, cocaïne, cannabis) et à la contrebande de tabac, démantelée par la GRC lors du projet d’enquête Cléopâtre, à l’été 2006.

– Avec la collaboration d’Antoine Lacroix