/entertainment/music
Navigation

Kent Nagano joue au père Noël

L’OSM est allé visiter les enfants malades à l’hôpital Sainte-Justine

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie Plutôt bavard, Kent Nagano a souvent pris la parole entre les morceaux pour raconter quelques histoires personnelles de Noël au public.

Coup d'oeil sur cet article

Les sourires étaient nombreux au passage des musiciens de l’OSM, et du chef Kent Nagano, vendredi après-midi au CHU Sainte-Justine. Cette dose de réconfort à l’approche du temps des Fêtes a semblé être très appréciée par les enfants et leurs parents. « C’est un baume sur les plaies », a dit le père d’une petite fille malade.

En attente d’être sur une liste pour une greffe de cœur, le petit Adam Targa, cinq ans et demi, ne sait pas comment réagir devant le chef et ses musiciens. « Ça fait du changement de voir l’OSM, dit sa mère, Meryem Benyahya. Ça fait plaisir aux enfants. C’est ce qui est le plus important. » Comment voit-elle les prochains mois ? « On est prêt pour une grande bataille », répond-elle.
Photo Martin Alarie
En attente d’être sur une liste pour une greffe de cœur, le petit Adam Targa, cinq ans et demi, ne sait pas comment réagir devant le chef et ses musiciens. « Ça fait du changement de voir l’OSM, dit sa mère, Meryem Benyahya. Ça fait plaisir aux enfants. C’est ce qui est le plus important. » Comment voit-elle les prochains mois ? « On est prêt pour une grande bataille », répond-elle.

Dans l’autobus qui menait les musiciens de l’Orchestre symphonique de Montréal, de la Maison symphonique à l’hôpital Sainte-Justine, on sentait la fébrilité dans l’air. « Aujourd’hui, il y a des enfants qui vont rire et sourire grâce à nous », a lancé aux musiciens la relationniste de l’OSM, Pascale Ouimet.

Émilie Beaulieu regarde son fils Emerick, neuf mois, qui semble bien impressionné par Kent Nagano. « On est très touchés de voir l’OSM ici, dit-elle. On n’est pas oubliés. Ça fait du bien. » Son petit garçon a un omphalocèle géant. « C’est une malformation à son ventre. Il a de la misère à respirer. À long terme, ça va être opéré. »
Photo Martin Alarie
Émilie Beaulieu regarde son fils Emerick, neuf mois, qui semble bien impressionné par Kent Nagano. « On est très touchés de voir l’OSM ici, dit-elle. On n’est pas oubliés. Ça fait du bien. » Son petit garçon a un omphalocèle géant. « C’est une malformation à son ventre. Il a de la misère à respirer. À long terme, ça va être opéré. »

En tout, ce sont 11 musiciens de l’OSM et 11 candidats du Concours de l’OSM qui sont allés jouer pour les enfants malades. Pour Kent Nagano, qui quittera ses fonctions de directeur musical l’été prochain, il s’agissait donc d’une dernière sortie communautaire de Noël avec son orchestre.

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie

« C’est une initiative que j’ai suggérée dès ma première année, dit-il au Journal. J’espère personnellement que cette tradition va continuer. »

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie

Enfants impressionnés

Vendredi, l’OSM en était à sa quatrième visite au CHU Sainte-Justine depuis 2006. Et les musiciens étaient fort attendus. Dans l’Espace Foyer, où les musiciens ont pris place vers 13 h 50, les enfants, parents, employés de l’hôpital et autres curieux se comptaient par centaines.

Éliana Leblanc, sept ans, atteinte de fibrose kystique, et Rose Cartier, bientôt trois ans et qui a un intestin court, ont tenu à prendre la pose avec Kent Nagano. « On a manqué le spectacle! lance la maman d’Éliana. Mais on avait vu l’OSM quand ils étaient venus ici il y a deux ans. »
Photo Martin Alarie
Éliana Leblanc, sept ans, atteinte de fibrose kystique, et Rose Cartier, bientôt trois ans et qui a un intestin court, ont tenu à prendre la pose avec Kent Nagano. « On a manqué le spectacle! lance la maman d’Éliana. Mais on avait vu l’OSM quand ils étaient venus ici il y a deux ans. »

Durant une vingtaine de minutes, les musiciens ont interprété des morceaux de Mozart, Grieg, Bach, Boccherini et Corelli avant de conclure avec un classique de Noël, Vive le vent. Des enfants, postés à quelques pieds des musiciens, étaient visiblement impressionnés.

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie

Maestro Kent Nagano, en compagnie des violonistes alto David Quinn et Véronique Potvin, a ensuite visité quelques jeunes patients dans leur chambre du service des soins intensifs. Tel un père Noël, le chef d’orchestre a remis des petits cadeaux aux enfants. « Il ne faut pas oublier les gens qui ont moins de chance que nous », a-t-il conclu.

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie

L’OSM conte Noël aux patients du CHU Sainte-Justine

Les 22 musiciens qui se sont déplacés pour jouer au CHU Sainte-Justine l’ont fait de façon bénévole. « Je suis ému de voir beaucoup de monde de l’OSM qui donne de son temps pour ça », dit Kent Nagano.
Photo Martin Alarie
Les 22 musiciens qui se sont déplacés pour jouer au CHU Sainte-Justine l’ont fait de façon bénévole. « Je suis ému de voir beaucoup de monde de l’OSM qui donne de son temps pour ça », dit Kent Nagano.

C’est dans une atmosphère très décontractée que les musiciens ont joué, vendredi.
Photo Martin Alarie
C’est dans une atmosphère très décontractée que les musiciens ont joué, vendredi.

GEN - CONCERT DE L'OSM ET VISITE DE DES CHAMBRES
Photo Martin Alarie

Maria, dix ans, atteinte d’une maladie neurologique, écoute les deux musiciens lui faire une petite prestation privée. « Ça fait chaud au cœur de voir ça, absolument, dit son père à propos du passage de l’OSM dans la chambre de la petite. C’est un baume sur les plaies. »
Photo Martin Alarie
Maria, dix ans, atteinte d’une maladie neurologique, écoute les deux musiciens lui faire une petite prestation privée. « Ça fait chaud au cœur de voir ça, absolument, dit son père à propos du passage de l’OSM dans la chambre de la petite. C’est un baume sur les plaies. »

Kent Nagano a visité les chambres du service des soins intensifs en compagnie de deux musiciens de l’OSM, David Quinn et Véronique Potvin.
Photo Martin Alarie
Kent Nagano a visité les chambres du service des soins intensifs en compagnie de deux musiciens de l’OSM, David Quinn et Véronique Potvin.