/finance/business
Navigation

Le Vendredi vert: une journée sans achats

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | C’était la cohue vendredi dans de nombreux magasins, les consommateurs faisant la chasse aux aubaines à l'occasion du Vendredi fou, ce qui a créé de longues files d'attente aux caisses et rempli des stationnements.  

Le Vendredi fou ne semble pas s'essouffler, malgré les achats en ligne qui gagnent chaque année en popularité.  

De nombreux commerces vivent d’ailleurs leur meilleure journée de l'année lors du Vendredi fou, suivi du Cyberlundi, ce qui constitue un week-end très lucratif.  

Parmi les articles les plus populaires, on retrouve les appareils électroniques et les appareils ménagers. Au Canadien Tire de Trois-Rivières, la frénésie s'étale sur quatre jours. Plus de 5000 articles en rabais se retrouvent dans la circulaire. Les ventes du vendredi devaient tripler.  

Un autre mouvement prend aussi de l'ampleur: la journée sans achats. La Shop à réparer redonne vie aux objets défectueux. Le Vendredi vert s'implante, un objet recyclé à la fois.  

«C'est une manière différente de parler de consommation. L'an dernier, c'est une centaine d'objets qui ont été détournés de la poubelle. On a un bon taux de réussite», a expliqué à TVA Nouvelles Thierry Archambault-Laliberté, d’Environnement Mauricie.  

Ce genre d'initiatives se multiplie. Le Centre d'intervention budgétaire et sociale de la Mauricie (CIBES), qui donne un coup de main aux finances de plus de 700 familles annuellement, invite les consommateurs à une réflexion.  

«Dans notre pratique quotidienne en consultation budgétaire, on voit que les gens sont accros à la consommation, ça crée du surendettement. C'est donc de semer une réflexion sur notre manière de consommer. Clairement, ça ne rend pas plus heureux, la surconsommation. Bien au contraire!» a dit Virgine Rainville, conseillère budgétaire au CIBES.