/world/america
Navigation

Mexique: le président refusera toute opération armée américaine contre les cartels

Mexique: le président refusera toute opération armée américaine contre les cartels
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Mexico | Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a affirmé vendredi qu’il refuserait toute opération armée américaine sur son territoire, en allusion aux propos de Donald Trump assimilant les cartels à des terroristes. 

«Nous ne permettrons pas que des personnes armées opèrent sur notre territoire, des étrangers armés ne peuvent pas intervenir sur notre territoire», a déclaré M. Lopez Obrador lors de sa conférence de presse quotidienne. 

Le président mexicain répondait à un journaliste qui lui demandait ce qu’il comptait faire après l’intention exprimée mardi par son homologue américain de classer les cartels mexicains de la drogue, accusés d’avoir récemment massacré neuf membres d’une communauté mormone américaine au Mexique, comme des organisations terroristes. 

«Ce que nous voulons, c’est maintenir de très bonnes relations avec les États-Unis bien que certains voudraient que nous nous disputions», a fait valoir M. Lopez Obrador. 

«Personnellement, j’ai de très bonnes relations avec le président Trump», a-t-il ajouté en précisant que le chef de la Maison-Blanche lui avait proposé son aide. 

«Il m’a dit: pensez-y et si vous le souhaitez appelez-moi. Je ne l’ai pas appelé», a poursuivi le président mexicain. 

Lors d’une interview au téléphone diffusée sur le site internet du journaliste conservateur Bill O’Reilly, Donald Trump s’était vu demander s’il entendait «désigner les cartels comme des groupes terroristes». 

«Je vais les désigner oui, absolument. J’y travaille depuis 90 jours. Les désignations ne sont pas si faciles, il y a tout un processus et nous sommes en plein dans ce processus», avait-il expliqué à Bill O’Reilly, ancien présentateur vedette de Fox News et proche du président.