/lifestyle/family
Navigation

Laurence Jalbert est folle de son adorable chien saucisse Lulu

Laurence Jalbert et son teckel
photo BEN PELOSSE

Coup d'oeil sur cet article

Son nom, c’est Lucien. Lucien Boyer. Lulu pour les intimes. C’est le tout premier teckel de Laurence Jalbert. Un adorable chien saucisse, âgé d’un an, qui la rend presque folle à lier tellement elle l’aime. 

 

 Quelle est la raison qui vous a poussé à avoir Lulu chez vous ? 

J’avais déjà deux chihuahuas, des petits chiens plutôt indépendants et faciles à transporter un peu partout, mais cela faisait un bout de temps que j’étais attirée par les teckels. J’y réfléchissais sérieusement, car adopter un animal, c’est pour la vie. Je voulais m’assurer d’avoir de la place dans ma vie pour ce nouveau chien. Et là, j’ai vu des photos d’un éleveur et je suis allée les voir. Juste pour regarder... J’ai choisi Lulu pour son tempérament, sur place. Je me disais que je pourrais peut-être me faire un cadeau de fête pour mes 59 ans. À partir de là, je l’ai amené partout avec moi, pendant les six premiers mois, pour le sociabiliser.  

Pourquoi ce nom ? 

Lucien Boyer était un humoriste fantaisiste de cabaret. Lulu est tout à fait comme lui, avec sa bouille de clown et sa façon d’interagir. Il a un visage tellement expressif. 

Pourquoi êtes-vous plus « chat » ou « chien » ? 

Je suis gaga avec les animaux ! J’ai toujours eu besoin d’eux dans ma vie. Leur présence est essentielle pour moi. Il n’y a presque jamais eu de moment sans animaux dans ma vie. Avoir un animal, c’est peut-être une façon de garder mon cœur de petite fille. J’aime surtout les chiens, mais j’ai aussi des oiseaux à la maison. Par contre, je suis allergique aux chats. 

Comment décrire en quelques phrases la personnalité de votre animal ? 

Il est adorable ! Il n’a qu’un an et il est simple, facile et totalement propre. Il aime tout le monde : les gens, les chiens, et même les écureuils ! Au niveau de son tempérament, c’est un clown. C’est un chien heureux. Il est dans le bonheur tout le temps. C’est « Happiness Lulu ». Il me fait tout le temps rire. C’est aussi un casanier. Il n’est pas très actif malgré son jeune âge. 

Racontez-nous un fait cocasse, inusité ou particulier concernant votre animal. 

Lulu écoute la télévision avec intérêt et il réagit ou interagit avec ce qu’il voit à la télévision. La première fois que je me suis rendu compte de cela, c’était lors d’un reportage sur les orignaux. Il a grogné en les entendant. Je n’en revenais pas. Régulièrement, il s’installe pour écouter Refuge Animal et il réagit pendant l’émission. Je n’ai jamais eu un chien qui faisait ça ! 

Racontez-nous un de ses mauvais coups. 

Pas que Lulu soit parfait, mais presque. Il y a bien eu quelques souliers détruits, un à la fois, quand il était chiot, mais depuis, plus rien. Je n’ai jamais eu un chien aussi facile. 

Quelle est son activité préférée ? 

Aller marcher. Il a un petit rituel quand c’est le moment d’aller se promener : il s’installe et attend que je lui mette son harnais. 

Qu’auriez-vous aimé savoir avant d’obtenir cet animal ? 

À quel point j’allais tomber complètement amoureuse de cette race de chien ! Je suis folle à lier de Lulu !  

Qui s’occupe de votre animal lorsque vous partez en (tournée/vacances) ? 

Avec mon train de vie, ça me prend absolument quelqu’un qui s’occupe de mes animaux quand je n’y suis pas. Avant, c’était mon fils qui habitait en bas de chez moi, mais il est parti au mois de mai en amenant les deux chihuahuas, Bob et Chipie. C’est donc Judith qui s’occupe de Lulu. C’est une dame que j’ai rencontrée lors d’une de nos promenades et qui m’a proposé ses services. C’est ce qu’elle fait dans la vie : garder des chiens !