/misc
Navigation

Rehausser le look

On voit sur ce cliché la machine d’usinage numérique en action.
Photo courtoisie On voit sur ce cliché la machine d’usinage numérique en action.

Coup d'oeil sur cet article

Il arrive à l’occasion qu’un chasseur malchanceux brise ou endommage sa crosse lors du transport ou après une chute.

Avec le temps, certains autres nemrods et tireurs de précision se lassent, pour leur part, de l’apparence générale de leur carabine.

L’achat de cette pièce maîtresse de bois ou de matières synthétiques peut s’avérer onéreux. Il y a même certains modèles qui sont tout simplement exclus du marché.

Selon vos goûts, vos aspirations et votre budget, il est possible d’ajouter des gravures à damier à pointe de diamant de toutes sortes.
Photo courtoisie
Selon vos goûts, vos aspirations et votre budget, il est possible d’ajouter des gravures à damier à pointe de diamant de toutes sortes.

Innover

La fabrication de crosses artisanales existe depuis toujours.

Michel Martel, d’Armurier Lavaltrie, répare et ajuste des fusils et des carabines depuis bientôt trois décennies. Souhaitant se démarquer et offrir un produit de qualité, ce réputé spécialiste, qui fignole toutes les composantes des armes, a fait l’acquisition d’une machine d’usinage numérique CNC de 200 000 $. Grâce à la programmation complexe de cet appareil de haute technologie équipée de lames et de fraises rotatives, il peut usiner les pièces de bois voulues en version classique, thumb hole ou de type vermine.

Michel se sert de blocs laminés de noyer ou d’érable pour former le tout. Bien que la finition classique soit très prisée de la clientèle, il a développé quelques assortiments multicouches avec des lamelles de couleurs différentes. Sa gamme de crosses uniques, adaptable à tous les calibres et modèles, est maintenant offerte dans une palette d’une douzaine de coloris allant d’un amalgame de bois naturel à des teintes tout simplement flamboyantes.

Michel Martel, de Lavaltrie, est un armurier et un artisan qui a développé plusieurs produits, dont cette gamme de crosses aux coloris qui se démarquent.
Photo courtoisie
Michel Martel, de Lavaltrie, est un armurier et un artisan qui a développé plusieurs produits, dont cette gamme de crosses aux coloris qui se démarquent.

Confort

M. Martel a consulté une foule de chasseurs avant de mettre au point une ergonomie qui assure une aisance remarquable et une montée à l’épaule qui s’effectue en douceur et avec précision.

Une fois l’arme assemblée, l’armurier peut ajuster la longueur en fonction de la physionomie du tireur.

Attrayant

Après le sablage, Michel appliquera, sur demande, un produit de finition sous forme de vernis lustré ou mât, de cire d’abeille ou d’huile.

Le client n’aura plus qu’à choisir le coussinet, souvent appelé pad, servant à amortir l’impact lors des tirs. Si l’impact est encore trop violent ou désagréable, les techniciens d’Armurier Lavaltrie peuvent installer un frein de bouche qui diminuera l’effet de recul de 50 %.

Pour en savoir plus, composez le 450 586-1305 ou visitez le site www.armurierlavaltrie.com.

À ne pas oublier

La période tant attendue des tirages au sort pour les secteurs de chasse au gros gibier des réserves fauniques de la Sépaq commence dès demain, le dimanche 1er décembre. Comme chaque année, il s’agit du moyen le plus sûr d’assurer aux amateurs une répartition équitable des meilleurs territoires de chasse. L’activité de prélèvement de l’orignal et du chevreuil dans les réserves fauniques comporte plusieurs avantages, dont l’accès à un vaste secteur exclusif, à du personnel qualifié, ainsi qu’à plusieurs services gratuits qui ajoutent un gros plus à l’expérience, comme des outils cartographiques de pointe, des chambres froides, des treuils et des traîneaux, des palans, des conducteurs de chien de sang, etc. Les inscriptions se déroulent jusqu’au 15 janvier (www.sepaq.com/tirages).