/news/society
Navigation

Noël ne tombera pas à l’eau

Des bénévoles ont amassé et distribué des centaines de décorations pour les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Sainte-Marthe
Photo Stéphane Sinclair L’une des organisatrices, Caroline Landry, en compagnie de mère Noël et du père Noël ainsi que de son garçon, Benjamin Allard, lors de la remise des décorations de Noël

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-MARTHE-SUR-LE-LAC | Des centaines de familles sinistrées des inondations ont reçu gratuitement des décorations dimanche afin de raviver la féérie de Noël dans les rues dévastées au printemps dernier.

« C’est fantastique ce qu’ils font pour nous. On en avait besoin. Nos décorations étaient au sous-sol alors on a tout perdu, et c’est beaucoup d’argent », a confié Melinda Berthelet, mère de jumeaux de 6 ans.  

Sa famille habitait une maison sur la 11e Avenue. Elle espère pouvoir réintégrer son domicile d’ici deux semaines et le décorer pour les enfants.  

La maman de 31 ans et un de ses fils attendaient patiemment, comme des centaines d’autres, à l’extérieur du Centre sportif Extrême Évolution par une température assez froide en après-midi dimanche.  

C’est Caroline Landry, une sinistrée de la 20e Avenue qui a eu l’idée d’organiser une collecte d’ornements de Noël au début novembre. 

Des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont pu compter sur la générosité des gens pour récupérer des articles du temps de Fêtes pour égayer leur demeure
Photo Stéphane Sinclair
Des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac ont pu compter sur la générosité des gens pour récupérer des articles du temps de Fêtes pour égayer leur demeure

10 000 $ de décorations

Comme la majorité des sinistrés, son sapin et ses lumières se trouvaient dans son sous-sol qui a été complètement inondé lorsque la digue a cédé le 27 avril dernier inondant plus de 2500 maisons.  

Avec ses amies Annie Lafferière et Elisabeth Leroux, elle a créé la page Facebook Opération magie de Noël pour les sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac. Elles ont réussi à trouver un local pour recevoir les articles de Noël. 

Les organisatrices ont ainsi amassé pour plus d’une dizaine de milliers de dollars de décorations en trois semaines.  

Solidarité

« Je suis sans mots. Les gens ont été terriblement généreux. Ça m’émeut de voir ça », a lancé Mme Landry. Le syndicat Unifor a également participé avec une contribution de 4000 $ en éléments décoratifs, en lumières et en arbres de Noël. 

Mme Landry explique que les inondations ont eu au moins un point positif. 

Son garçon de 10 ans, Benjamin Allard, affirmait être déçu en raison de la violence, de l’égoïsme des êtres humains et de la pollution. « Il a repris confiance en l’humanité, après les inondations, en voyant tous les élans de solidarité et de générosité », soutient-elle avec émotion. 

Hélène Kerba et son fils Julien étaient bien heureux de ravoir un sapin de Noël.
Photo Stéphane Sinclair
Hélène Kerba et son fils Julien étaient bien heureux de ravoir un sapin de Noël.

De la lumière

En tout, une trentaine de bénévoles étaient présents pour mettre de la lumière dans les cœurs des sinistrés. 

« C’est incroyable. On va avoir de meilleurs souvenirs de 2019. Ça va mettre de la lumière dans le quartier », a mentionné Hélène Kerba, 48 ans, sinistrée de la 23e Avenue.