/sports/others
Navigation

Patinage de vitesse: encore l’or pour Kim Boutin

Patinage de vitesse: encore l’or pour Kim Boutin
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise Kim Boutin a encore une fois imposé sa domination, dimanche, en triomphant lors de l’épreuve du 500 mètres de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste de Nagoya, au Japon. 

Boutin (43,374 s) s’est imposée devant l’Italienne Arianna Fontana (43,528 s) et la Sud-Coréenne Kim Ji Yoo (43,604 s). La Canadienne Rikki Doak a terminé septième. 

«Ç'a été une finale intéressante. J’avais vraiment envie d’aller en avant, de contrôler la course et de finir en force, et c’est ça que j’ai fait, donc, je suis contente», a indiqué Boutin dans un communiqué de Patinage de vitesse Canada. 

Il s’agissait d’une sixième finale individuelle cette saison pour Boutin. Elle a triomphé lors de cinq de ces six finales. La veille, Boutin avait mis la main sur la médaille d’argent au 1500 mètres. 

De son côté, la Néo-Brunswickoise Courtney Lee Sarault a terminé deuxième de l’autre épreuve de 1500 mètres, dimanche. Danaé Blais a pris la quatrième place. 

«J'étais dans un très bon état d'esprit au moment d'entreprendre la course, je savais comment faire pour éviter de me laisser déconcentrer durant ma course. Je suis restée calme et ç'a vraiment porté ses fruits. Je voulais aller chercher l'or en finale, mais j'ai quand même bien bataillé, alors je suis fière de moi», a dit la fille de l’ancien joueur de la Ligue nationale de hockey Yves Sarault. 

Finalement, le relais féminin, composé de Boutin, Sarault, Blais et Alyson Charles, a obtenu la médaille d’argent au relais de 3000 mètres, n’étant devancé que par l’Italie. 

«Notre équipe devient vraiment forte dans le relais aussi. On a été fortes du début à la fin et je suis vraiment fière de ce qu'on a fait», a exprimé Boutin. 

Chez les hommes, le Québécois Jordan Pierre-Gilles a terminé septième au 500 mètres alors que Steven Dubois a pris le septième échelon du 1500 mètres.