/sports/hockey
Navigation

Violence dans la LNH: un autre entraîneur dénoncé

Sean Avery a indiqué que Marc Crawford lui aurait déjà donné un coup de pied durant un match.
Photo d'archives AFP Sean Avery a indiqué que Marc Crawford lui aurait déjà donné un coup de pied durant un match.

Coup d'oeil sur cet article

L’ancienne peste de la Ligue nationale de hockey (LNH) Sean Avery a dénoncé à son tour un cas de violence d’un entraîneur à son endroit, dimanche. L’ancien athlète, aujourd’hui âgé de 39 ans, a indiqué que Marc Crawford lui aurait déjà donné un coup de pied durant un match. 

L’incident se serait produit le 23 décembre 2006, lors d’un match entre les Kings de Los Angeles et les Predators de Nashville. L’ancien joueur de la LNH était à ce moment avec la formation californienne. 

«Il m’a donné un coup de pied après que j’ai écopé d’une pénalité pour avoir eu trop d’hommes sur la patinoire, a déclaré Avery au New York Post. Il ne m’a pas envoyé au banc pour écouler la punition, nous nous sommes fait marquer un but et il m’a fait part de son mécontentement. Vous savez comment je me tenais au bout du banc? Il est venu jusqu’à moi et m’a donné un coup de pied.» 

Crawford n’est plus un entraîneur-chef dans la LNH, mais il occupe tout de même un poste d’entraîneur adjoint avec les Blackhawks de Chicago. 

Cette révélation au sujet de Crawford fait suite à celles qui ont dévoilé les comportements inappropriés de deux autres anciens entraineurs, Mike Babcock et Bill Peters, aux dépens de leurs joueurs. 

Bill Peters a d’ailleurs remis sa démission aux Flames de Calgary, vendredi, alors que l’équipe enquêtait sur certains événements dont était accusé l’instructeur. 

Les histoires impliquant Babcock ont, quant à elles, refait surface à la suite de son congédiement à la barre des Maple Leafs de Toronto.