/opinion/columnists
Navigation

On nous enfonce des règles dans la gorge

Coup d'oeil sur cet article

Demandez à vos amis si pour eux la Constitution canadienne est importante. 

Ils vont sûrement vous répondre Non.  

Un bout de papier qui ne sert à rien, du bla-bla de juristes, un document qui n’a aucun impact réel sur notre vie quotidienne. 

Un mode d’emploi pour enculer des mouches.  

La règle des règles 

Or, la Constitution n’est pas seulement un document important, c’est le document le plus important au pays.  

C’est l’ensemble des règles de droit qui régissent la société canadienne. 

C’est, pour utiliser une image que même des enfants comprendraient, la règle des règles. 

Tu veux jouer au Monopoly ? Tu dois suivre les règles établies par les frères Parker en 1936.  

Tu veux être Canadien ? Tu dois respecter la Constitution.  

Or, comme Me François Côté l’a rappelé dans un texte essentiel que Le Journal a publié vendredi, le Québec n’a jamais signé cette Constitution. 

Aucun gouvernement québécois, fût-il libéral, péquiste ou caquiste, ne l’a reconnue.  

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Cette Constitution nous a été imposée de force.  

Or, pour reprendre les mots de Me Côté, c’est ce document que les opposants à la loi 21 invoquent pour invalider notre loi sur la laïcité ! 

Un document que nous ne reconnaissons pas ! Que nous n’avons jamais signé ! 

Que René Lévesque n’a pas signé, que Pierre Marc Johnson n’a pas signé, que Robert Bourassa n’a pas signé, que Daniel Johnson fils n’a pas signé, que Jacques Parizeau n’a pas signé, que Lucien Bouchard n’a pas signé, que Bernard Landry n’a pas signé, que Jean Charest n’a pas signé, que Pauline Marois n’a pas signé, que Philippe Couillard n’a pas signé et que François Legault n’a pas signé et ne signera pas.  

Et pourquoi ces 11 premiers ministres n’ont pas signé la Constitution de 1982 ?  

Parce qu’elle nous impose des valeurs fondamentales qui ne sont pas les nôtres.  

Dont, entre autres, le multiculturalisme effréné si cher à messieurs Trudeau père et fils.  

Des règles imposées de force 

Question que pose Me Côté : si nous ne reconnaissons pas la Constitution, pourquoi reconnaîtrions-nous une quelconque décision juridique qui s’y référerait ? 

Les juristes canadiens nous disent que la Constitution interdit qu’une loi comme la loi 21 s’applique au Québec.  

Or, nous ne reconnaissons pas la Constitution ! Nous n’avons jamais souscrit à la règle du jeu que vous tentez de nous imposer par la force de votre charte et de vos tribunaux ! 

Ce sont VOS règles, pas les NÔTRES ! 

Nous sommes pour la diversité culturelle, mais pas pour le multiculturalisme qui enferme chaque communauté dans un ghetto.  

Nous sommes pour la liberté de religion, mais nous croyons que la place de la religion dans l’espace public doit être encadrée.  

Et nous croyons que nous avons le droit d’adopter une loi comme la loi 101 pour protéger notre langue.  

Pourquoi jouer au Monopoly ? 

Si vous n’avez pas encore lu le texte fondamental de Me François Côté, ne perdez pas une minute. 

Il s’intitule « Laïcité et charte canadienne : le Québec n’y a jamais consenti ». 

Maintenant, il faudra un jour se demander pourquoi nous acceptons de vivre dans un pays dont nous rejetons les règles de base. 

Si tu n’aimes pas les règles du Monopoly, pourquoi tu joues au Monopoly ? 

  • Richard Martineau anime Politiquement incorrect sur QUB radio: