/news/currentevents
Navigation

Vers un bon début de saison pour les petits poissons des chenaux?

Coup d'oeil sur cet article

SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE – L'arrivée hâtive de l'hiver réjouit les pourvoyeurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade, en Mauricie, qui espèrent pouvoir installer bientôt leurs cabanes de pêche sur la rivière Sainte-Anne.

Déjà, la glace atteint une épaisseur variant entre 15 et 20 cm. Or, rien n'est encore joué pour les pourvoyeurs, qui s'étaient fait prendre l'an dernier en commençant à installer leurs cabanes à la fin novembre, avant l'arrivée d'un redoux.

«On avait descendu les chalets. On a dû les remonter et les redescendre. [...] C'est le double d'ouvrage», s'est rappelé Stéphane Roy, propriétaire du Centre de pêche Grimard.

Environ 500 cabanes à pêche seront bientôt installées sur la rivière, au grand plaisir des pécheurs qui iront titiller les petits poissons des chenaux.

Malgré les aléas de la météo et le travail colossal que ça demande, les pourvoyeurs et leurs employés ne changeraient absolument pas de place. "Mon père a commencé en 1936. J'ai continué et mes enfants et petits enfants vont prendre la relève», a confié Claude Devault, du centre de pêche du même nom.

Si la nature continue de collaborer, les amateurs de poulamons pourront commencer à lancer leur ligne à compter du 26 décembre. Année après année, quelque 110 000 visiteurs s'amènent à Sainte-Anne-de-la-Pérade, générant des retombées économiques estimées à plus de 6 millions $.

- Avec les informations de Patricia Hélie, TVA Nouvelles