/news/society
Navigation

Grand succès de La grande guignolée des médias

Geneviève Pettersen, animatrice à QUB Radio.
Joël Lemay / Agence QMI Geneviève Pettersen, animatrice à QUB Radio.

Coup d'oeil sur cet article

Tous n’ont pas la chance d’avoir un garde-manger qui déborde et un frigo bien garni. Comme chaque année, la grande guignolée des médias est une bonne occasion d’ouvrir son cœur et son portefeuille pour la bonne cause.  

• À lire aussi - Grande guignolée des médias: une contravention de stationnement pour l'équipe de bénévoles de Jean-Philippe Dion

Dons en argent, nourriture, produits d’hygiène et petites douceurs: des artistes et des centaines de bénévoles à travers le Québec ont invité les gens à être généreux, jeudi, à l’occasion de La grande guignolée des médias.  

Jean-François Baril, Master Bougaricci et Mario Dumont.
Joël Lemay / Agence QMI
Jean-François Baril, Master Bougaricci et Mario Dumont.

Vers 16 h 30, l’organisation avait amassé 1922 sacs d’épicerie et 244 200 $ auprès de généreux donateurs. L’an dernier, à pareille heure, 1498 sacs d’épicerie avaient été recueillis et une somme totale de 256 000 $, soit 12 000 $ de plus que cette année.  

«Donnez au suivant», a dit la comédienne et chanteuse Mélissa Bédard, qui se trouvait devant la tour de TVA, sur le boulevard de Maisonneuve Est, pour l’occasion.  

Simon Morin et Mélissa Bédard
Joël Lemay / Agence QMI
Simon Morin et Mélissa Bédard

«Pour l’avoir vécu, pour avoir composé avec les banques alimentaires... Je suis là pour que les gens donnent, mais aussi leur dire qu’il ne faut pas avoir honte de se tourner vers les banques alimentaires. C’est important de dire aux gens de donner pas seulement durant un mois, mais à longueur d’année», a ajouté Mélissa Bédard.  

Le comédien Patrice Godin a demandé par sa part de ne pas juger ceux qui n’arrivent pas à boucler leur fin de mois.  

Geneviève Pettersen, animatrice à QUB Radio.
Joël Lemay / Agence QMI

«Personne ne choisit de ne rien avoir dans son garde-manger, c’est impossible. Donnez, arrêtons de juger. Des enfants n’ont rien à manger et n’auront rien pour les Fêtes. C’est Noël, mais tout le temps de l’année, il faut être généreux», a soutenu le comédien.  

Rappelons que les dons recueillis à Montréal iront à Jeunesse au Soleil, Moisson Montréal et à la Société Saint-Vincent-de-Paul de Montréal.  

Plusieurs façons de donner  

Même si la journée phare de la traditionnelle collecte avait lieu jeudi, il est possible de donner jusqu’au 24 décembre dans plus de 1000 lieux de collecte chez les Amis de La grande guignolée des médias. Des espaces pour recueillir les dons sont prévus dans les épiceries Provigo et Maxi, dans les pharmacies Jean-Coutu ainsi que dans les bureaux de Via Capitale.  

Il est également possible de faire un don en ligne sur le site guignolee.ca, par téléphone au 1 866 908-9090 (sans frais) ou en textant REMPLIR au 20222 (pour un don de 10 $).