/opinion/columnists
Navigation

Justin la gaffe

Coup d'oeil sur cet article

C’est un classique. 

Tu es au bureau, tu vas te laver les mains dans les toilettes, un de tes confrères est debout devant l’urinoir, tu te mets à déblatérer contre ton boss avec lui, puis la porte d’une des cabines s’ouvre et qui sort ? 

Ton boss. 

Qui te regarde avec de gros yeux. 

UNE SUPER GAFFE 

C’est ce qui est arrivé hier au palais de Buckingham­­­. 

Justin Trudeau est censé­­­ faire l’entremetteur entre Macron et Trump, qui sont à couteaux tirés à propos de l’OTAN. 

Or, qui rit de Trump avec Macron ? 

Justin ! 

Devant une caméra ! 

Et les images de sa rigolade sont retransmises partout à travers le monde ! 

C’est ce qu’on appelle une super gaffe, surtout quand on connaît la susceptibilité du président américain... 

Vous me direz que Trump passe son temps à rire du monde.   

Vrai. 

Mais ce n’est pas parce que le Grand Orange se comporte de façon irrespectueuse qu’il faut faire pareil. 

Il y a quelque chose qui s’appelle « la diplomatie ». 

Voulez-vous mettre en péril la relation entre les États-Unis et le Canada juste pour une bonne blague lancée lors d’un cocktail ? 

LES ANECDOTES QUI FONT L’HISTOIRE 

À première vue, ce qui est arrivé hier n’est pas grave. 

Une anecdote. Un faux pas. Un incident. 

Pas de quoi fouetter un chat. 

Mais c’est le genre d’incident stupide qui peut faire dérailler des négociations majeures. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

On croit que l’Histoire est faite de rencontres protocolaires, de traités, de guerres, de poignées de mains officielles... 

Oui, la plupart du temps. 

Mais souvent, ce sont des petites choses sans importance qui réussissent à faire pencher la balance de l’Histoire sur un bord ou sur l’autre. 

Dans la troisième saison de The Crown, l’excellente série qui relate la vie de la reine Elizabeth II, on nous montre que l’Angleterre a été sauvée de la faillite grâce à une brosse que la princesse Margaret a prise avec Lyndon B. Johnson ! 

En une soirée bien arrosée ponctuée de chansons cochonnes et de clins d’œil lubriques, la princesse a réussi là où des diplomates de carrière avaient échoué.   

LE CORSET DE KENNEDY 

Il y a quelques années, un journaliste anglais a publié un livre intitulé Les hémorroïdes de Napoléon

Ce livre, qui s’est vendu à des centaines de milliers d’exemplaires (et qui a eu une suite, Les couilles de Jeanne d’Arc), dresse la liste des « petits événements sans importance » qui ont changé le cours de l’Histoire. 

Saviez-vous, par exemple, que Napoléon­­­ a perdu la bataille de Waterloo­­­ à cause d’une crise d’hémorroïdes­­­ ? Il ne pouvait pas monter à cheval pour surveiller le déroulement des opérations... 

Nixon a perdu le débat contre Kennedy, car il s’était frappé le genou contre la portière de son auto. 

Kennedy n’a pas pu se pencher dans sa limousine et ainsi, éviter la deuxième balle fatale tirée par Oswald, car il s’était déchiré un muscle en faisant l’amour avec une de ses maîtresses, et portait un corset... 

Etc. 

LE BLAGUEGATE 

Vous imaginez ? 

Les relations entre le Canada et les États-Unis s’enveniment à cause d’une mauvaise blague lancée lors d’un cocktail ! 

Ça ferait un bon livre : Le rire de Justin

Voyez l'édito de Richard Martineau sur QUB radio :