/news/society
Navigation

Des descentes en duo pour les enfants malades

Deux amis skieurs dévaleront les pentes pour une bonne cause à Tremblant

24 h Tremblant
Photo courtoisie, Gary Yee

Coup d'oeil sur cet article

Un moniteur et un homme en fauteuil roulant qui rêvait de faire du ski lorsqu’il était enfant feront de nouveau équipe pour dévaler les pentes devant des milliers de spectateurs au 24 h Tremblant ce week-end.

« Je le fais pour une belle cause [amasser des dons pour venir en aide aux enfants malades ou avec des besoins particuliers]. C’est très spécial pour moi de voir tous ces gens me regarder descendre les pentes. Je ressens beaucoup d’autonomie lorsque je suis avec Andrew », lance l’homme en fauteuil roulant, Tyler Young.

Depuis l’hiver 2004, une passion commune unit M. Young, 24 ans, et un moniteur de ski venu de l’Angleterre spécifiquement pour enseigner cette discipline à Tremblant, Andrew Umpleby.

« Je voyais Tyler au bas de la montagne dans son fauteuil roulant. Il restait là. Un jour, j’ai engagé une discussion avec lui. C’est là qu’il m’a confié qu’il rêvait de faire du ski », explique l’homme de 39 ans.

Pour la quatrième fois, les deux amis skieront pendant 24 heures ce week-end pour amasser des fonds pour les enfants malades. Le rendez-vous est devenu un incontournable pour les deux amis.

Les 3700 participants du 24 h Tremblant pourront croiser les deux amoureux du sport descendre les pistes à plus de 60 km/h.

Chaise spéciale

C’est grâce à une corde qui relie le moniteur de ski, M. Umpleby, à la chaise spéciale où prend place l’homme handicapé, M. Young, que les deux hommes peuvent skier de façon sécuritaire.

Toutefois, c’est M. Young qui décide de la trajectoire empruntée par le duo grâce à ses poignées directement reliées aux skis.

À moins d’un danger, M. Umpleby le laisse aller. Et ce, pendant 24 heures de ski à relais avec d’autres skieurs.

« Moi, je suis chanceux, je suis fort physiquement et j’ai de l’expérience. C’est très gratifiant pour moi d’accompagner Tyler [Young] », note le moniteur.

Le duo qui se connaît depuis maintenant 14 ans a développé une amitié très spéciale grâce à ce sport.

« Il représente beaucoup pour moi. Il est comme un grand frère », confie M. Young à propos du moniteur de ski en entrevue via Facetime.

Skier, pêcher, participer à des Spartan Race... pour M. Umpleby il n’y a pas de limites à ce qu’il peut faire avec son ami handicapé.

« Sans lui, je ne pourrais pas réaliser tous ces exploits », lance M. Young.

Grâce à son travail comme moniteur de ski, M. Umpleby aide des dizaines de personnes chaque saison à concrétiser leur rêve à Mont-Tremblant.

Privilégié

Que ce soit des personnes aveugles, quadriplégiques, tétraplégiques... ou encore des personnes qui souffrent de la maladie d’Alzheimer, M. Umpleby se considère privilégié de pouvoir les accompagner hiver après hiver.

C’est d’ailleurs le moniteur qui a transmis sa passion à l’homme handicapé.

« Skier, c’est vraiment ce que j’aime le plus dans la vie », lance M. Young.

« Tu aimes ça plus que les filles ? » rigole finalement l’entraîneur.

24 h Tremblant c’est :

  • 423 équipes
  • 3734 participants
  • Des équipes de 6 à 12 personnes qui se relaient pendant 24 heures
  • Des profits remis à trois fondations, soit la Fondation Charles-Bruneau, la Fondation des Sénateurs d’Ottawa et la Fondation Tremblant.