/sports/hockey
Navigation

Les Penguins n’ont pas confiance en Alex Galchenyuk

Les Penguins n’ont pas confiance en Alex Galchenyuk
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le directeur général des Penguins de Pittsburgh, Jim Rutherford, est très franc concernant les difficultés éprouvées par Alex Galchenyuk.

Dans un entretien avec le site internet The Athletic, le DG a indiqué qu’il ne croyait plus vraiment à l’efficacité d’un duo formé de Galchenyuk et d’Evgeni Malkin.

«Pas vraiment, a-t-il candidement dit. Je ne suis pas réellement convaincu qu’il y a une chimie entre eux. Tu as besoin de joueurs qui ont une complicité [sur la glace].»

Les Penguins ont eu à composer avec plusieurs blessures récemment, mais lorsque Sidney Crosby, Bryan Rust, Patric Hornqvist et Nick Bjugstad seront dans la formation, c’est à se demander si Galchenyuk aura un rôle à jouer.

«La réalité est que, lorsque nos joueurs seront en santé, il devra travailler fort simplement pour se tailler une place dans le groupe de 12 attaquants, a expliqué Rutherford. C’est la vie, car nos gars jouent bien. Alors voici la bonne nouvelle et la mauvaise nouvelle.»

«Il donne tout ce qu'il a»

Galchenyuk ne lésine toutefois pas sur les efforts, a concédé Rutherford.

«C’est un travailleur acharné. Il reste toujours après les entraînements. Je le vois travailler, il donne tout ce qu’il a», a-t-il mentionné.

«Il doit simplement en fournir davantage sur le plan offensif, a poursuivi Rutherford. Il a pris du retard en raison de sa blessure au camp d’entraînement. Il a été blessé pendant pratiquement tout le camp, donc ça n’a pas aidé. Il n’a pas encore retrouvé son rythme.»

Cela dit, la production de Galchenyuk ne se situe pas tout à fait en deçà des attentes de la direction - ce qui, en soi, n’est pas flatteur pour autant, selon votre interprétation des choses.

«Il affiche une moyenne d’un demi-point par match, a rappelé Rutherford. Je ne crois pas que je m’attendais à beaucoup plus.»

L’ancien entraîneur de Galchenyuk avec les Coyotes de l’Arizona, Rick Tocchet, garde toujours un œil sur les Penguins, son ancien employeur. Les performances mitigées de l’attaquant le laissent perplexe.

«Honnêtement, je suis surpris qu’il n’ait pas produit davantage, a-t-il avoué. Il s’est entraîné très fort. Ce que vous devez savoir à son sujet, c’est qu’il met les bouchées doubles. Il n’est pas le genre de joueur auquel il faut indiquer d'aller s'entraîner. C’est un bon garçon qui a les meilleures intentions.»

«J’espère que ça va fonctionner pour lui. Il peut vraiment tirer la rondelle. Il a du talent. Peut-être qu’il a besoin de plus de temps.»