/entertainment/stage
Navigation

«Ici»: abolir la différence et sentir l’humanité

«Ici»: abolir la différence et sentir l’humanité
Photo courtoisie La Bordée

Coup d'oeil sur cet article

Ici ne devait être présentée que trois fois lors de l’édition 2019 du Carrefour international de théâtre. La création collective qui raconte le parcours de huit immigrants qui ont quitté leur pays a été un succès et elle est de retour pour cinq représentations à La Bordée.  

«On ne pensait jamais que cette création aurait une deuxième vie. [...]Nous avons été surpris par l’accueil et l’émotion dégagée par ce spectacle», a lancé Nancy Bernier, qui signe la mise en scène d’Ici.  

Michel Nadeau, directeur artistique du théâtre La Bordée, a eu l’idée de ce spectacle à l’automne 2017.  

«Avec les questions d’immigration, qui sont très actuelles, Michel avait envie de parler de tout ça d’une façon plus sensible et avec les défis d’intégration qui attendent ces gens qui ont décidé de quitter leur pays. Il m’a approché avec ce désir de faire un spectacle avec des immigrants et il m’a donné carte blanche», a-t-elle fait remarquer, lors d’un entretien.  

Nancy Bernier a identifié, rencontré et écouté les histoires de plusieurs immigrants. Elle en a ensuite sélectionné huit qu’elle a rencontrés trois heures par semaine durant une année.   

«On a construit un spectacle à partir de ces ateliers d’écriture autour de certains thèmes, et j’ai ensuite tout mis ça ensemble, et c’est devenu un spectacle», a-t-elle mentionné.  

Dans la vérité  

Ania, Charo, Flavia, Irène, Mélissa, Michael et Natalie ont tous quitté leur pays d’origine pour venir s’installer au Québec. Ils viennent de la Belgique, du Brésil, du Chili, de la Colombie, de la Pologne, du Royaume-Uni et de Singapour... et de Québec.  

«Il y a aussi Carmen, qui est née au Québec d’une mère chilienne et d’un père originaire du Lac-Saint-Jean. On trouvait ça intéressant d’avoir la fille d’une immigrante», a fait remarquer Nancy Bernier.  

Ces gens, qui sont sur scène, racontent leur histoire, appuyée par des images d’archives et de la musique.  

«Ils ont quitté [leur pays d’origine] pour sauver leur vie, parce qu’ils sont tombés en amour et parce qu’ils n’étaient pas heureux chez eux. Ils ont tous des histoires différentes, mais il y a quelque chose qui les unit. Ils font face aux mêmes défis», a indiqué Mme Bernier.  

La metteuse en scène précise qu’Ici n’est pas plaintif ou revendicateur.  

«C’est un spectacle qui a pour objectif d’abolir la différence, qui a pour mission de ramener de l’humanité et de la sensibilité, afin qu’on arrête de parler de ces gens comme des immigrants économiques qui rapportent de l’argent», a-t-elle fait savoir.  

Nancy Bernier est incapable de dire pourquoi ce spectacle touche autant.   

«Ça nous prend comme par en dessous. On écoute et, tout à coup, on est submergés par une émotion qui est indescriptible», a-t-elle laissé tomber.  

Ici est présenté du 10 au 14 décembre à La Bordée.​